Detention - Joseph Khan

Publié le par UniqueMan

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/45/45/19691838.jpgLa première édition du PIFFF s’est clôturée énergiquement avec Detention de Joseph Khan , une avant première véloce en forme de feu d’artifice à la limite de la crise épileptique ! Dans ce film orchestré par le réalisateur de Torque, la route s’enflamme (sorte de Fast & Furious en moto ! ah quand même !) tout va très vite et tout va très fort ! Imaginez Scott Pilgrim de Edgar Wright mixé avec Kaboom de Gregg Araki avec l’ardeur des courts-métrages de Jan Kounen . Ajoutez à cela une pincé de Scream de Wes Craven , deux doigts des Lois de l’attraction de Roger Avary et un soupçon du foiré Ch@troom de Hideo Nakata et vous aurez vaguement une idée de ce qu’est Detention de Joseph Kahn  !

 

Le pire dans tout cela, c’est que le résultat est digeste ! Proche de l’écœurement certes, mais tellement bon ! Par exemple, une tartine de nutella c’est bon ? non ? Là, vous avez tout le pot avec la cuillère à soupe qui va avec, le bouchon et un bon de commande gratuit pour vous en faire livrer douze palettes ! Heureusement pour vous, le cinéma ne se regarde pas avec le foie. Detention est donc un beau gloubi-boulga de culture pop, geek et choc qui vous entraînera dans l’histoire fumeuse d’une adolescente paumée et suicidaire proche du nervous breakdown qui va devoir échapper à un tueur pas content et méchant. Le scénario qui sert simplement de trame de fond est celui d’un banal slasher. Mais la forme généreuse et totalement surexcité du métrage vous emportera complètement sans jamais vous laisser respirer.

 

A travers cet étalage d’esbroufe, Joseph Kahn nous livre une délicieuse allégorie du monde actuel et du rythme effréné dans lequel nous vivons survolté, toujours plus vite et toujours plus fort ! Un film qui baigne dans les "réseaux sociaux", les sms, mms, wifi, rss, flux trux et autres sigles nébuleux du web. Il mélange avec panache la fusion avec confusion dans un amalgame de méli-mélo métissé sans jamais se prendre au sérieux. L’influence d’une culture ultra pop est évidente, le film s’amuse à citer (ou non) ces références tout au long du récit en imposant au spectateur une attention à toute épreuve ! Il y a toujours une petite joke qui se cache dans un arrière plan flou, une réplique, un objet ou une musique !

 

http://www.dreadcentral.com/img/news/feb11/det1.jpg

 

Vous êtes donc maintenant prévenu ! Si vous avez du mal à écouter un remix, un mashup et que le pop-art vous débecte, vous allez souffrir ! Inversement, si vous êtes de la génération Lady Gaga (Bitch, remix et sms) ce film est fait pour vous ! Mieux encore si vous étiez au collège/lycée dans les années 90 vous aurez le recul nécessaire pour saisir la plupart des références et vous devriez sauter au plafond 27 fois par seconde pendant la projection ! Projection qui j’espère, aura lieu dans nos salles obscures franchouillardes rapidement ! Pour l’instant aucune date de sorte n’est annoncée !

 

Pour parler de "choses concrètes", le scénario ne va pas chercher bien loin mais le côté décomplexé et fun nous fait oublier ce détail (oui, aujourd’hui, un film peu être bon sans avoir de scénario !!!). L’image très propre (probablement numérique) avec ses couleurs détonantes colle parfaitement à l’ambiance presque pop-art du film. Les jeunes acteurs sont ultra agités mais ultra convaincants et le montage hyperactif est absolument brillant car il arrive à rendre limpide un récit dense et touffu ! En un mot : Brillant, étonnant et fou ! (Oui, je sais ça fait trois du coup mais j’essaye de faire comme le réalisateur, en mettre toujours plus même si il n’y a pas la place, ça passe quand même !)

Je vous le dit : Detention de Joseph Kahn est un putain de film ! Je lui donne une note de 4 boissons énergétiques sur 5 !

 

 

 

 

 

Critique écrite pour le site: Cinévenement.com

Publié dans Critique sur un film

Commenter cet article