Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Étrange Festival - 17ème édition - Épisode n°2 : Vicissitude et volonté.

Publié le par UniqueMan

 

Épisode n°2 : Vicissitude et volonté.


03 septembre 2011, le choix est rude, il y a The Theatre Bizarre qui est très alléchant et qui n’a, en plus, qu’une seule et unique séance, aujourd’hui à 19h30. Il y a aussi une première sélection de courts métrages et Kill List qui est, d’après les rumeurs LE film à voir. Bien sûr, bien d’autres films sont à l’affiche mais ce sont ces 3 programmes qui retiennent l’attention de Cinevenement. Bon, c’est chiant de parler pour un site et c’est n’importe quoi… La suite sera donc à la première personne parce-que merde, faut arrêter les conneries.

Le choix étant bien trop compliqué à faire, j’invoque les astres pour qu’ils me disent quoi choisir. Le résultat est aussi étrange que le programme de ce festival car les astres m’ordonnent de façon subite de faire la fête dans un bar jusqu’à 7h du mat’. J‘exécute donc ces directives avec des remords qui s’effaceront dans les bulles du champagne.


04 septembre 2011, le réveil matinal de 16h se fait curieusement sans souffrances particulières. Je décide de me ressaisir, j’ouvre le programme de l’Etrange et je suis fort intrigué par ce pitch « Un agent de sécurité n’a pas pu empêcher l’explosion d’une bombe dans le centre commercial où il officie. Son travail est remis en cause par les survivants de l’attentat, et il est contraint de traquer le terroriste dans un monde parallèle. »

 

C’est celui de 22nd of May (Soudain le 22 mai, sortie ciné : 2 Novembre 2011) de Koen Mortier, le réalisateur du remarqué et remarquable Ex Drummer, un film sombre, puissant, trash, nihiliste, perturbant et résolument punk qui est une âcre critique de la société flamande et qui d’ailleurs vient de sortir en DVD. Bref, je saute dans le métro et me retrouve dans la salle 300 du Forum des Images face à Koen Mortier qui est venu faire la présentation de son film. Il nous souhaite bien du courage et nous demande de ne pas partir après le premier quart d’heure ; il nous dit aussi que « ce n’est pas un trip sous acide mais que cela pourrait s’en rapprocher » et nous souhaite bonne chance.

22nd of May fascine par ses images, il y a des plans techniquement très impressionnants, l’étalonnage plutôt sombre dans les teintes marrons et gris est saisissant ! L’ambiance est contemplative, douce et drôle mais angoissante. Le scénario inéluctable est simple mais fonctionne bien malgré quelques petites digressions inutiles qui font traîner le récit. Les images aux ralentit de la fin sont épatantes. 22nd of May est un film étonnant et doucement paranoïaque bien dans l’ère du temps qui traite de façon imaginaire la peur du terrorisme. Il ne plaira sans doute pas à tout le monde car il est assez austère dans sa forme mais pour ma part j’ai vraiment accroché et trouvé ce film captivant, original et visuellement talentueux. Je vous recommande chaudement de regarder la bande annonce ci dessous. Koen Mortier, un cinéaste à suivre! (22nd of May sort en France le 2 novembre prochain sous le titre Soudain le 22 mai).

 

 


Publié dans Festivals

Commenter cet article