La palme d'or du Festival de Cannes 2011 ?

Publié le par UniqueMan

http://madame.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/photo_verticale_serie_photo/2011/04/affiche-2011_festival-de-cannes.jpg

 

Vous en voulez dans les yeux (du shampoing)? Vous voulez de la révélation improbable? Voici le gagnant du Festival de Cannes 2011. J'ai demandé à madame soleil et sa réponse est sans équivoque.

 

Il s'agit de Hanezu no Tsuki du réalisateur Japonnais: Naomi Kawase !

 

Vous pouvez me remerciez, vous n'êtes plus obligé de suivre l'actualité, ni rien. Plus de paillette chic et de costume toc, arrêtez cette mascarade, le noeud papillon est définitivement has-been! Des tapis rouges, des lunettes de soleil? Des renaultlimousinomachintruc? de la pub de partout? un maximum et encore toujours plus de pub? Des strings Red Bull? et du cinéma, parfois... mais aussi avant tout! Parce-que oui, Cannes, finalement, je te déteste et t'adore aussi car tu cherches le cinéma et tu affirmes des choix radicaux. Radicaux oui, car élitistes et souvent inabordables pour le spectateur "lambda", celui qui n'a pas les références que toi tu as et qui ne voit avec Cannes qu'un vague moyen d'approcher Brad Pitt. Malheureusement aussi, tu laisses sur le carreaux la plupart des cinéphiles, parce-qu'ils ont (ici encore) pas les références pour apprécier. Mais est-ce vraiment ça le cinéma? Un groupe de types qui s'auto-sucent le nombril en le partageant avec les Cahiers du Cinéma? et ? et quoi? Bien sûr, vos films sont intéréssants, mais donnez nous les clefs, parlons de ce qui fait le "vrai" cinéma au 20h sur TF1. Le cinéma est un produit de consommation de masse, ça fait tourner l'industrie mais personnes ne s'y intérésse vraiment. Voir un film puis un autre, puis un autre devient aussi banal que de manger au fast-food. Oui, et quoi? qu'est ce que je veux dire? Et bah RIEN, merde, ça me fait chier que personne se lève pour défendre le cinéma, celui qui vous fait vibrer, celui qui vous donne des émotions et que vous n'arrivez pas à oublier car il est d'une justesse incroyable, celui qui vous fascine, vous fait frissonner, danser, fantasmer et rêver! C'est justement ce cinéma qui est remplacé petit à petit par de l'abrutissement pur et dur. Divertir oui mais lobotomiser non merci! Alors fuck et merci à Cannes d'éxister. Tu es indispensable.

 

Vache, qu'est ce qu'il m'arrive, je m'enflamme, je brûle... fait chaud là non? Excusez cet emportement.

 

Amicalement,

Publié dans Mr. Blog

Commenter cet article