Naissance de la SF française?

La (re?)Naissance de la Science-Fiction Française?

  

Il est peut-être un peu utopiste que de penser que la Science-Fiction Française aura un avenir, mais ces trois oeuvres bien que bancale sont un crescendo fulgurant nous laissant présager un avenir encouragant.

Comme toute histoire, les débuts ne sont guère joyeux, Julien Leclercq s'embourbe un peu avec son Chrysalis. Il y'avait pourtant énormément de bonne volonté, techniquement c'est une petite merveille, les plans sont inovant et assez joli, l'univers futuriste est complétement réussit. Mais c'est dans le scénario et dans la direction d'acteur que Chrysalis perd ses spéctateurs. Albert Dupontel semble pédaler dans la puré tout le long dans une intrigue qui ne se développe jamais. L'ensemble est malheureusement un peu indigeste.

La suite est un bel éxemple de pérséverance. Même le scénario d'Eden Log semble montrer la motivation de la Science-Fiction Française à pointer le bout de son nez. L'histoire d'un homme qui se réveil sans savoir où il est et qui va lutter pour soigner un system de production ignoble, faut-il y faire un rapprochement avec l'industrie cinématographique? Après bien sûr Eden Log à des défauts mais il faut relativiser les choses, ce film a était tourné dans les égouts avec un tout petit budget co-produit par la star du film (Clovis Cornillac) et il a été réalisé par un débutant. Débutant OUI, mais pas novice puisqu'il est intimement lié à ce tryptique en étant premier assistant réalisateur sur Chrysalis et Dante01. Quoiqu'il en soit Eden Log nous plonge dans un univers fascinant et captivant. La caméra transcende les lieux de tournages complétement improbable en nous livrant des plans virtuoses le tout dans une somptueuse lumière et Cornillac semble s'être métamorphosé avec son personnage. Là où Eden Log commence à fléchir c'est avec les seconds rôles qui ne semblent ne pas avoir été assez travaillé. Le peu de réplique qu'ils ont ne sonnent pas très juste et la narration un petit peu hésitante n'aide pas à faire passer la pillule. Domage aussi que le scénario bien qu'intéréssant ne soit si obscure car on s'y casse un peu les dents.

La fin ne serait-elle que le début d'un avenir meilleur comme on pourrait penser après la projection de Dante01? Ce dernier film est sans doute le plus encouragant de tous. Chrysalis et Eden Log n'étaient que la piste de lancement? la préparation à l'arriver de Marc Caro pour nous signaler, attention la Science-Fiction déboule? Ce qui est sûr c'est que Caro n'y va pas par le dos de la cuillère et nous livre une oeuvre intense proche de l'éxpérimentation mélangant la plupart des thèmes de SF. Le résultat est un méli-mélo hynotisant dans un montage hystérique prodigieux. L'ambiance est remarquable, les TRONCHES du cinéma français sont réunit dans une équipe de choc effrayante. Le scénario n'est pas plus claire que celui d'Eden Log mais le film est tellement envoutant qu'il peu se permettre de ne pas se dévoiller. Tout cela serait-il un message que ces réalisateurs veulent nous faire passer? Ils sont là comme leurs héros un peu malgré eux et ils vont nous sauver des productions françaises sans saveur en imposant un nouveau style? Tout ces films ne semblent être qu'éxpérimentation, pour tâter le terrain, voir jusqu'où on peu aller avec le public français?

A l'heure actuelle où même hollywood semble être en panne d'inspiration pour la Science-Fiction (et même le reste?), la France à sans doute une petite chance de s'immiscer dans le genre en imposant sa vision des choses, ces trois films (bon surtout les deux derniers d'accord) nous montrent de façon évidente tout le potentiel de ces réalisateurs. Ce serait stupide de s'arrêter ici.