Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

18 articles avec bobine 2006

Le Parfum - Tom Tykwer - 04/10/06

Publié le par UniqueMan

Le Parfum : histoire d'un meurtrier

Date de sortie : 04 Octobre 2006
Réalisé par Tom Tykwer
Avec Ben Whishaw, Dustin Hoffman, Alan Rickman...
Film allemand, français, espagnol.
Genre : Drame, Thriller
Durée : 2h 27min.
Année de production : 2005
Des images ou des idées peuvent choquer
Titre original : Das Parfum - Die Geschichte eines Mörders



Synopsis
Jean-Baptiste Grenouille naît en 1744. Enfant solitaire, malade, il devient un jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat.
Grenouille n'a pas d'autre passion que celle des odeurs, et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé. Survivant misérablement, il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Il découvre alors les techniques
et les secrets de la fabrication des parfums. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément tous ceux qui croiseraient son sillage.
Dans sa recherche d'ingrédients, Grenouille est irrésistiblement attiré par le parfum naturel des jeunes filles. Il va aller jusqu'à en tuer beaucoup pour leur voler leur odeur...


Chronique

Un parfum sans odeur, pas mauvais pour autant.

L'adaptation d'un bouquin n'est pas toujours facile, surtout quand l'auteur s'appel Patrick Süskind. Le résultat est surprenant. Au lieu de trouver ce tueur abominable, le film se place plutôt de son côté et le spéctateur à presque envie qu'il tue pour terminer son "oeuvre". Ce film est donc assez étrange de ce côté là. Le problème est que le spectateur est complétement détaché de cette histoire. La voix off est très (trop?) présente et le jeu du comédien tout en retenu avec très peu d'éxpréssion nous laissent sur la touche. Et les derniers instants du film viennent nous achever tellement ils sont surréalistes! C'est vraiment dommage car il y'a un potentiel énorme et certaines scènes sont très réussit (la création de parfum, les meurtres...) Mais ce surplus de musique et d'effet spéciaux rendent Le Parfum sans saveur. Une belle tentative aséptisée par la machine hollywood.

Publié dans Bobine 2006

Partager cet article

Repost 0

The Host - Joon-ho Bong - 22/11/06

Publié le par UniqueMan


The Host


Date de sortie : 22 Novembre 2006
Réalisé par Joon-ho Bong
Avec Bae Doona, Hae-il Park, Byeon Hie-bong...
Film sud-coréen.
Genre : Fantastique
Durée : 1h 59min.
Année de production : 2006




Synopsis
En Corée du Sud, du fond de la rivière Han surgit une étrange créature. Celle-ci sème la terreur parmi la population locale et emporte avec elle la jeune Hyun-seo. Sa famille se met en tête de la récupérer...


Chronique

Critique sociale et gros lézard.

Après un Memories Of Murder plus qu'époustouflant Joon-ho Bong nous livre une critique sociale acide de la corée du sud. The Host se présente sous la forme d'un film d'horreur avec son gros monstre, mais le monstre en question est plus une métaphore qu'autre chose. Le film emplois en ton parodique assez prenoncé et les situations absurdes s'enchaînes. The Host peut se voir comme un bon divertissement "comique" mais il est claire que l'oppréssion américaine reigne sur ce film et les critiques ne manquent pas. A commencé par ce ton "parodique" de tous ces films américan fantastique sans saveur et produit à la chaîne. Ainsi qu'une chasse au monstre assez grotesque par l'armée U.S. Un très bon film parfois jubilatoire dans certaines scènes qui peut se voir de différente façon et très facilement des deux à la fois. Bravo.

Publié dans Bobine 2006

Partager cet article

Repost 0

Fast & Furious : Tokyo Drift - Justin Lin - 19/07/2006

Publié le par UniqueMan


Fast & Furious : Tokyo Drift

Date de sortie : 19 Juillet 2006
Réalisé par Justin Lin
Avec Lucas Black, Lil' Bow Wow, Brian Tee...
Film américain. Genre : Action, Policier
Durée : 1h 44min. Année de production : 2005
Titre original : The Fast and the Furious : Tokyo Drift



Synopsis:
Sean Boswell est un risque-tout à qui sa passion immodérée des voitures de sport trafiquées a déjà attiré de sérieux ennuis avec la police californienne. Condamné après un accident, sa seule alternative à la prison est d'accepter la tutelle de son père, militaire de carrière basé à Tokyo.
Gaijin (étranger) dans la ville la plus moderne et la plus sexy du monde, le jeune homme se sent plus exclu que jamais jusqu'au jour où un nouveau copain, Twinkie, lui fait découvrir l'univers secret du drifting - le nec plus ultra des rodéos urbains. Un sport clandestin où l'audace, l'élégance et la fluidité de la conduite sont encore plus appréciées
que la simple vitesse.
Sean est immédiatement accroché : son style de vie rebelle a trouvé sa parfaite expression
dans le drift, ses périlleuses transgressions, son défi permanent aux lois de la physique...

Mon Avis:
Et encore un navet de plus ? Bon ok, je vous l'accorde Fast & Furious premier du non n'était pas une bouse galactique (quoi que...). Pour le deuxième opus je ne m'avancerai pas autant quand au troisième intitulé Tokyo Drift...? Et bien, en matière de film, de scénario est d'acteur, c'est une belle merde! Pourquoi belle, parce-que mine de rien ces courses de drift sont assez démante et que... et que voilà c'est tout. D'autant plus que ces scènes en question sont filmés dans tous les sens et montées au achoir épiléptique, on à du mal à suivre l'action! Bref, ce film n'a que d'interêt que ces quelques passages de bagnole à fond la caisse, pour le reste oublié vos neuronnes et tout sens artistique cinématographique.
Qui c'est qui râle encore sur les suites plus nul les unes que les autres?
Vous n'êtes pas tentez pas l'éxpérience... Ok, je vous soutiens moralement et je vous préscrit de l'évitez.

Mais si vous êtes mordu de Tunning X blast stop cars scratch fire, vous allez sans doute en raffoler.

PS: Je crois que le seul truc que j'ai aimé c'est le "private joke" à la fin avec une sorte de caméo d'un certain Vin D.... (mais chute, je n'en dis pas plus, je risque de vous dévoilé le seul élément succéptible de vous captiver l'éspace d'une fraction de seconde.)

Publié dans Bobine 2006

Partager cet article

Repost 0

The Sentinel - Clark Johnson - 30/08/06

Publié le par UniqueMan


The Sentinel


Date de sortie : 30 Août 2006
Réalisé par Clark Johnson
Avec Michael Douglas, Kiefer Sutherland, Kim Basinger...
Film américain.
Genre : Thriller, Policier, Action
Durée : 1h 48min.
Année de production : 2005



Synopsis
Il y a vingt ans, Pete Garrison, agent des services secrets américains, a sauvé la vie d'un Président. Aimé et respecté de ses collègues, il est à présent chargé de la protection rapprochée de la Première Dame. Sa vie bascule lorsqu'un collègue et ami est assassiné avant d'avoir pu lui transmettre des informations de la plus haute importance...
L'affaire est confiée au meilleur enquêteur du Service, David Breckinridge, ancien protégé de Garrison. Là où Garrison fait confiance à son instinct, Breckinridge ne se fie qu'aux preuves. Avec l'aide d'une jeune recrue, Jill Marin, les deux hommes vont bientôt découvrir l'existence d'un complot interne, visant à assassiner le Président. Mais très vite, les indices semblent désigner Garrison...


Chronique

Une Episode de 24H Chrono

Autant les films traitant du gouvernement français ne sont pas fréquent même si Président de Lionel Delplanque s'y est frotté, pas très bien d'ailleurs. Autant aux Etats-Unis c'est chose courante, le genre est même un peu épuisé. Alors à quoi bon s'acharner à faire encore et toujours la même chose. Le gouvernement est menacé et des flics super gentils le protège, voilà le topo de The Sentinel. Kiefer Sutherland tient un rôle à l'opposé de celui de sa série (24h Chrono) et Michael Douglas joue l'atlète à cheveux blancs. Bref, certaine série comme 24h font tellement mieu niveau scénario qu'il est difficile de prendre du plaisir à voir ce film sur grand écran. Quoiqu'il en soit, la machine hollywood fonctionne et le suspens (mince) nous tient éveillé jusqu'au bout. Rien ne vous empèche donc de passer à côter.
Pour ceux qui se le demande, pas d'agent Jim Ellison et donc aucun rapport avec la série du même (The Sentinel)

Publié dans Bobine 2006

Partager cet article

Repost 0

Ils - Xavier Palud et David Moreau - 19/07/2006

Publié le par UniqueMan


Ils
Date de sortie : 19 Juillet 2006
Réalisé par Xavier Palud, David Moreau (II)
Avec Olivia Bonamy, Michaël Cohen...
Film français. Genre : Thriller
Durée : 1h 18min. Année de production : 2005
Interdit aux moins de 12 ans






Synopsis: Lucas et Clémentine, un couple trentenaire expatrié en Roumanie, habite depuis peu une maison isolée en banlieue de Bucarest.
Elle, professeur de Français, lui, romancier, vivent un bonheur paisible...
Pourtant, un soir, dans leur maison, tout va basculer...
La pluie battante fait rage à l'extérieur...
Le téléphone retentit, des voix lointaines au bout du fil... incompréhensibles.
Le couple n'est pas seul... Le cauchemar commence...
ILS sont là...

Mon Avis:

Ils
serait LA révalation de genre européen selon certaines critques, mais concrétement qu'en est-il? Ils est simplement le premier long métrage Xavier Palud, David Moreau qui ce sont attaqué au genre horrifique. Leurs démarche est plus que louable et même je tiens à leurs tirer mon chapeau. Après quand les critiques commences à parler de chef-d'oeuvre où d'oeuvre intime et vicérale il ne faut pas non plus abuser! Ils est certe très efficace mais n'apporte rien de neuf au genre. Un survivor où l'on ne voit pas les agresseurs qui ne sont révélés qu'a la fin du film c'est nouveau? Pas pour moi en tout cas. La plupart des clichés du genre sont ici mise en scène, bruit étrange, passage d'une ombre indéscriptible juste derrière le personnage, musique et claustrophobie sont donc au programme. Pour continuer dans les points négatifs, la réalisation un peu bancale du à leurs première éxpérience? est pour moi trop visible. Il y'a des mouvements de caméra là où il ne devrait pas y en avoir et inversement. Dans tout les cas et avec tous ces défauts, le film fonctionne et (je passe aux points positifs) l'idée de l'histoire est superbe la fin (même si elle n'a rien d'un "Twist" annoncé) nous laisse par terre. De même que l'utilisation du numérique pour avoir une image plus proche du documentaire est rudement bien vu (même si c'est aussi pour des raisons financières lol). Enfin bref, un premier film qui est bourré de clichés et de pas mal d'erreur mais qui fonctionne terriblement. Le travail sur le son et la lumière (de nuit) est exellent. De plus les acteurs sont véritablement impliqués dans ce film et sonne juste. On s'identifit facilement à eux, ce qui fait que le film fonctione doublement.
Une éxpérience que je vous conseille donc de découvrire. Et aussi parce-qu'il faut bien le reconnaître, il y'a tellement peu de production de ce genre en europe que sa ne fait pas de mal de voir un bon petit film. Personnellement, j'attends leurs prochains projets avec impatience. Après Aja, Palud et Moreau ? à vous de juger.

Publié dans Bobine 2006

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>