On The Inside - D.W. Brown

Publié le par UniqueMan

http://streamiz.us/wp-content/uploads/2012/11/on-the-inside.jpg 

Il y a des films comme ça qui semblent passer totalement à la trappe ! Sortie le 18 mars 2011 chez nos amis de l'Ouest ou il n'a probablement pas marqué les esprits On The Inside alias Folie Meurtrière est assez loin d'une sombre série Z fauchée et insipide. D.W. Brown signe ici un premier film qui pourrait se comparer au récent The Incident d'Alexandre Courtès qui lui aussi est un peu passé sous les projecteurs mais à quand même bénéficié d'une sortie dvd avec un bon petit relais dans la presse "branchouille". Vous allez me dire que je suis bien gentil avec mes références en carton, parce-que comparer un film obscur avec un autre film obscur ça ne vous avance pas beaucoup. Vous avez parfaitement raison je m'explique.


 

L'action de On The Inside se déroule principalement dans un asile psychiatrique à l'instar de The Incident ou encore de Vol au dessus d'un nid de coucou de Milos Forman ou bien même le dernier John Carpenter "The Ward".

 

Ce qui me surprend, c'est de ne trouver aucune critique sur ce film ? Même pas un blog, rien, je n'ai rien trouvé (?) Le casting est pourtant pas grotesque, Nick Stahl qui incarne le personnage principal à quand même eu quelques rôles importants (John Connor dans Terminator 3 ! Personnage principal de la formidable série tv La Caravane de l'Étrange et des apparitions dans Sin City de Robert Rodriguez ou encore La Ligne Rouge de Terrence Malick). Olivia Wilde quand à elle campe un personnage plutôt secondaire mais important sort juste des succès commerciaux de Tron : L'Héritage et Time Out. On y croise aussi Pruitt Taylor Vince qui à un grosse carrière a son actif, je ne dis pas ça parce-qu'il est bien portant mais parce-qu'avoir joué dans Tueurs Nés d'Oliver Stone, Monster de Patty Jenkins, Sailor & Lula de David Lynch, L'échelle de Jacob de Adrian Lyne etc. et des apparitions dans des séries tv telle que Deadwood, Les Experts, Walking Dead, Alias, X-Files....) ça force le respect ! Et je peux continuer longtemps sur le reste du casting, il y a que très peu d'inconnu. Qu'est-ce qu'il se passe avec ce film ? L'hypothèse la plus probable est qu'il y a un complot derrière tout ça, sans nul doute une sombre histoire d'extraterrestres nazis voulant envahir le monde mais moi je n'ai peur de rien, je me jète à l'eau.

 

Après vous allez me dire qu'un casting ça ne fait pas tout. Encore une fois, vous avez parfaitement raison et je suis forcé de constater que ce film n'est malheureusement pas très bon et qu'il est à des milliards de kilomètres d'un Vol au dessus d'un nid de coucou cité plus haut. Le pitch en gros, c'est un mec qui va en tuer un autre parce-qu'il croit que c'est l'agresseur de sa femme. Manque de bol, le violeur en question c'était le mec de la porte d'a côté. Oui, bon la vie est parfois absurde. Quoi qu'il en soit, il se retrouve en taule (dans tous les cas de toute façon, il vient de décalquer un type à coup de clef à molette) sauf que, visiblement choqué par ses actes, il ne s'en souvient pas et se retrouve enfermé avec un joyeux groupe de  déglingués de la cafetière dans un asile. Dans ce lieu commence et se termine On The Inside de D.W. Brown.

 


http://cdn2-b.examiner.com/sites/default/files/styles/image_content_width/hash/1e/89/1e89142d934d86390ea32ef84c41a0cc.jpg

 

Il y a des bonnes idées, l'asile qui semble être entretenu et surveillé par un personnel tout aussi mal en point que leurs patients, des médications douteuses à prix exorbitants plutôt que de renforcer la sécurité etc. Forcément tout ça va déraper et notre "mec" principal risque bien de se retrouver encore plus dans le pétrin malgré sa bonne volonté. Le hic ou la force (j'hésite encore) de ce film c'est justement son personnage principal qui navigue le cul entre deux chaises en suivant un raisonnement étonnant. Visiblement le scénariste ne sait plus si il doit en faire un gentil méchant ou simplement un mec qui à franchement pas de bol. Cette deuxième option tout à fait grotesque est finalement celle qui m'amuse le plus et renforce mon opinion positif sur ce film. Parce-que finalement essayer de peindre le portrait d'un mec à qui il arrive que des merdes, qui est là aux mauvais moments, au mauvais endroits et surtout qui prend les mauvaises décisions dans les instants cruciaux, c'est triste comme la pluie mais aussi très poétique. Je crois que je vais rester sur cette interprétation fumeuse mais je vous préviens On The Inside est loin d'être un film merveilleux mais je suis dans une phase de bonté et je préfère rester positif sur ce film.

 

 

 

 

 

En BoNuS:

1 - Il y a un chouette travelling compensé (aka Trans-trav pour les intimes) dans un couloir. Voilà, c'est bête et ça n'a absolument rien d'extraordinaire c'est pour ça que je voulais vous en faire la remarque.

2 - Visiblement ce film ne sort pas en dvd, nulle part et encore moins au cinéma mais il est disponible en VOD.

 

Enjoy !

Publié dans Critique sur un film

Commenter cet article