Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Ordre et la morale - Mathieu Kassovitz

Publié le par UniqueMan

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/79/42/69/19821550.jpgLe réalisateur de La Haine et des Rivières Pourpres s’était embourbé chez nos amis de l’ouest avec le moyen Gothika et surtout l’improbable Babylon A.D. Une expérience visiblement douloureuse que vous pouvez voir dans le making-of pas très corporate « Fucking Kassovitz »(1), un document instructif assez proche d’un Lost In La Mancha de Terry Gilliam . Une expérience douloureuse mais qui a sûrement participer à faire de L’Ordre et la morale son film le plus abouti. Parce-que oui, ce dernier est une pure réussite autant sur la forme que sur le fond, même si le côté un soupçon manichéen est discutable. Les images sont fortes, le sujet aussi et la mise en scène sublime le tout. Kassovitz retrouve la rage qu’il avait dans La Haine en y ajoutant tout son savoir faire actuel et nous livre son Apocalypse Now à lui. Il ouvre enfin son point de vue en essayant de rester neutre sur ce fait divers sordide (l’affaire de la grotte d’Ouvéa), même si inévitablement il finit par tirer à boulets rouges sur les politiques et les militaires (à raison !). Le film raconte donc comment une prise d’otages (30 gendarmes retenus par un groupe d’indépendantiste Kanak) a basculé au drame à cause des dirigeants politiques de l’époque plus occupés à s’envoyer des fions en campagne électorale plutôt que de s’occuper concrètement des problèmes en cours.

 

La bande son est impressionnante ! Avec un tel sujet, il était aisé d’en faire des tonnes en ajoutant des violons sur les scènes dramatiques mais le film ne bascule jamais dans le pathos lourdingue et mélodramatique. La musique principalement interprétée par les Tambours du Bronx y est sans doute pour beaucoup. Les propos sont renforcés et le film y gagne en intensité. L’image elle aussi est sobre ! Les quelques plans séquences incroyables ne sont là que pour immerger encore plus le spectateur dans l’histoire. Tout ça est terriblement efficace et donne à certains passages une émotion puissante !

http://www.tajeunesse.com/images/2011/06/Lordre-et-la-Morale.jpg

Kassovitz qui dérange est donc de retour mais maintenant il bouleverse grâce à la qualité de sa mise en scène. Les références cinématographiques sont évidentes : Apocalypse Now (il y a même une scène ou le personnage regarde un ventilateur de plafond avec le bruit des hélicoptères), La Ligne Rouge ou encore Full Metal Jacket pour le côté absurde de la situation qui ne fait que dégénérer inexorablement. Il est peut-être prétentieux que de se frotter à ces 3 films de guerre cultes mais bon, comme nous disait ce cher Alexandre Astier en bonus dans un dvd de Kaamelott « Si on peut péter plus haut que son cul pourquoi se gêner ? ». Mathieu Kassovitz donne l’impression de donner tout ce qu’il a ! Une rage de filmer qu’il met au service d’une histoire et d’un peuple opprimé pendant des années. Il se donne par la même occasion le « bon » rôle (le principal) qui le représente assez bien dans sa démarche de réalisateur. Un homme qui essaye coûte que coûte de faire de son mieux pour arranger les choses mais à qui la situation échappe ; scénario qui ressemble étrangement à ce qu’il a vécu sur le tournage de Babylon A.D..

 

L’Ordre est la morale est une sorte de synthèse de la filmographie de son auteur avec son côté politiquement engagé, sa rage de filmer tout en exorcisant ses démons personnels. Un sujet fort et sensible traité frontalement qui évite de sombrer dans le mélodrame pleurnichard. Un film à voir !

Vous pouvez visionner un making-of de L’Ordre et la morale (2) juste ci-dessous. Ce document (passionnant) s’attarde plus sur la façon de faire le film que l’intrigue en elle même. Vous n’êtes donc pas obligé de voir L’Ordre et la morale avant mais personnellement je vous le conseille tout de même. Enjoy !

 

 (1) FUCKING KASSOVITZ


 
(2) MAKING-OF DE L'ORDRE ET LA MORALE

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

Evenement Paris Cinéma

Publié le par UniqueMan

http://www.chezpilou.info/public/cinema/salle_de_cinema.jpg

WWW.CINEVENEMENT.COM

Nouvelle version !

 

Cinévenement.com un site fait avec les doigts du coeur par passion du cinéma et parce-que c'est beau des faire un site "d'utilité publique". Oui, parce-qu'en parcourant le web, il faut bien avouer qu'il est compliqué de trouver des informations sur les féstivals, les courts-métrages, les projections étranges et autres avant-premières... même sûr Paris! C'est donc pour cela que ce site existe et qu'aujourd'hui il subit une mutation génétique pour passer à une troisième version pour être encore plus pratique. Voilà, c'est magique et ça n'éxiste que pour vos beaux yeux, alors, profitez-en, mangez-en et partagez le!

Publié dans Mr. Blog

Partager cet article
Repost0

Octobre

Publié le par UniqueMan

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/93/95/19803697.jpgDrive:

Nicolas Winding Refn n'a pas fini de nous surprendre avec ses films toujours différents! Après avoir brossé avec brio le portrait du survolté et ultra-violent Charles Bronson et raconter de façon hypnotique la quête quasi mystique d'un guerrier viking silencieux il s'attaque à la double vie d'un jeune mécanicien cascadeur la journée et convoyeur pour la pègre la nuit. La réalisation est une fois de plus très classieuse et nous emporte avec efficacité dans son histoire avec ce personnage borderline toujours à la limite de craquer. Une ambiance poisseuse et dérangeante s'échappe de ce long métrage, la musique vintage crée un décalage étrange et le rythme calme et posé du film est d'une efficacité redoutable quand la rupture arrive. Je ne saurais que vous le conseiller.

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/94/23/19787873.jpgPolisse:

Mawaïenn, une fille tout aussi surprenante! Polisse est fort, touchant, percutant et bigrement crédible. Un film à la frontière entre le documentaire et la fiction tellement certains passages sont réalistes. Le sujet est délicat et le film ne sombre jamais (ou alors que très légèrement) dans le sensationnalisme ni dans la pathos. Joey Starr est effectivement convaincant et très bon et n'a pas volé toute les louanges à son sujet. A voir !

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/79/43/30/19784346.jpgCurling:

Film de la séléction du Festival Paris Cinéma 2011, je n'avais pas eu le temps de le voir. Heureusement il a bénéficié d'une sortie (petite mais quand même) en salle. Ce film est froid et même carrément glaciale et du coup un peu trop hermétique. Il vous faudra de la patience et du courage pour briser la glace pour entrer dans cette univers morose aux frontières de l'étrange. La vie d'un homme seul, terriblement seul mais qui ne trouve pas sa place avec les autres et qui élève sa fille en quasi autarcie. Un film triste est touchant mais qui, contre toute attente comporte une belle touche d'optimisme. Heureusement sinon il ne vous reste que le suicide comme solution à la sortie de la séance. Bon je galère sur ma critique mais en tout cas j'ai bien aimé ce film! Très beau! J'ai beaucoup aimé cette idée de meurtrier qui rôde autour de la jeune fille... comme pour illustrer les dangers du "monde réel" mais qui en s'approchant de plus prêt n'a rien de si terrible. Fascinant!

 

 

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/78/18/75/19801902.jpg

Poulet aux prunes:

Après Persepolis, Marjan Satrapi et Vincent Paronnaud remettent le couvert et quittent leurs crayons de couleurs pour les remplacer par des acteurs pour nous préparer un Poulet aux prunes. Ils nous livrent ici, un film étrange, une sorte d'Amélie Poulain réalisé par Michel Gondry en forme de conte. Une ôde à la vie et au cinéma! Un film généreux et émouvant mais qui souffre d'une narration un soupçon bordélique et d'un aspect un peu trop visuel. Comme le dit souvent mon poisson rouge "trop de visuel tue le visuel". Il y'a vraiment des plans superbes et des passages poilants (effet sitcom américain pour raconter le futur d'un personnage) mais du coup c'est un peu le chao et le spectateur à du mal à s'identifier. Malgré tout, le dernier acte est redoutable d'efficacité et nous laisse sur une belle impréssion. Il film qui essaye d'être innovant, moi j'approuve plutôt deux fois qu'une et j'éspère qu'ils remettront le couvert pour une troisième éxpérience.

Publié dans Bobine 2011

Partager cet article
Repost0

11.11.11

Publié le par UniqueMan

http://4.bp.blogspot.com/_QzHOO2Bg9eU/TQLUJn_JcUI/AAAAAAAAAB4/j-uC1CCiiMI/s1600/11-11-11-film.jpg

 

Hey les gonzes en bronze, nous sommes le onze, onze, onze...  L'heure de l'apocalypse approche! Ouais... je sais, je fais un article qui ne sert à rien. Mais du coup, en cherchant 3sec, il y a un film qui porte ce nom. Si c'est pas complètement dingue malade ça? Même que c'est ce cher Bousman qui est aux commandes! Le pire c'est que ce film va peut-être être pas si mal! Bon voilà, c'était la seule info que j'avais à vous donner avec cet "article" puéril et profiteur. Je vous colle la bande annonce quand même. J'suis pas vache. Enjoy !

 

 

 

Publié dans Mr. Blog

Partager cet article
Repost0

David Lynch - Crazy Clown Time - en écoute gratuite!

Publié le par UniqueMan

http://media.paperblog.fr/i/493/4939386/david-lynch-crazy-clown-time-mp3-preferait-fr-L-1pPxrv.jpeg

Autant les deux titres Good Day Today et I Know de l'Ep sortie en début d'année (2011) m'ont laissé plutôt de marbre et le côté éléctro des années 90's ne laissait rien présager de bien fascinant, autant à l'écoute de l'album qui vient de sortir je suis beaucoup plus convaincu par le côté musicien de Lynch. Il y a donc de l'éléctro avec des sonorités étranges mais il y a surtout une ambiance blues originale qui donne une belle et curieuse atmosphere. Un musique qui colle bien à son univers, ses films, ses peintures et donc à lui même. C'est couillon de dire ça, c'est plutôt logique, sauf, qu'a l'écoute de Good Day Today, je n'avais pas du tout été convaincu par ce "nouveau" David Lynch alors que finalement ça colle assez bien. Mais franchement David, tu fais flipper avec ta voix venue d'un autre monde!

Bon et sinon, quand est-ce que tu nous fait L'heure du Clown Triste en film David?

L'album est en écoute gratuite et illimité juste ci-dessous, profitez-en!

 

PS: D'autres bidules et machins sur David Lynch, c'est par ici <<<

Publié dans Musiques

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>