Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paris Cinéma 2013 - Who are you?

Publié le par UniqueMan

ParisCinema2013J'habite depuis 6 ans dans cette chère capitale, j'adore le cinéma, je vais souvent dans les festivals et pourtant la plus grosse manifestation parisienne autour du septième art (Paris Cinéma) reste encore pour moi un mystère, de quoi sa parle, pourquoi, comment, qui? Il y'a des films, beaucoup de films, dans beaucoup d'endroits différents mais je n'arrive toujours pas à trouver une cohérence à tout ça. Quel genre représente ce festival ? A en juger la sélection officielle c'est plutôt du film d'auteur, genre Cannes mais sans les têtes d'affiches (Haneke, Lars Von Trier, Almodovar etc...) ce qui n'est d'ailleurs pas un mal, cela permet de découvrir des choses nouvelles. Mais tout autour de ça, j'ai l'impression que c'est un peu la foire à la saucisse. Plus de 300 films projetés (???) Wahoo ! Y'a t-il vraiment un public pour ça? Cette année la Belgique était à l'honneur avec pas moins de 54 films projetés sans compter les courts-métrages... Y'avait-il vraiment des gens au Centre Wallonie-Buxelles Samedi 6 Juillet à 19h pour voir en projection blu-ray Les Lèvres Rouges de Harry Kümel ? Parce-que déjà, visiblement les Parisiens s'en foutent royalement de ce festival (je n'en comprends toujours pas la raison), ceux qui sont des cinéphiles en manquent de découverte vont donc tomber sur le programme et peut-être même voir quelques films mais qui va aller dénicher cette obscure séance ? J'ai rien contre ce film qui est peut-être un chef d'oeuvre, c'est juste un exemple parmi tant d'autres. 300 films en 10 jours, je me demande si c'est vraiment raisonnable.

 

Je dis ça parce-que suis allé voir un film (Prince Avalanche de David Gordon Green) qui n'est certes sûrement pas le film le plus attendu du monde mais il y avait seulement 40 ou 50 personnes dans une salle plutôt conséquente du Mk2 Bibliothèque à 21h le samedi 29 Juin. Moi je trouve ça super, parce-qu'en temps que cinéphile, je peux voir des bons films en avant-première sans réserver ni subir les supplices des files d'attentes interminables. Mais comment ce festival arrive à vivre avec autant de séance de partout dans Paris sans avoir trouver quelque chose de plus attractif qu'un pays à l'honneur ?

 

http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/210/151/21015171_20130625161843189.jpgBref, c'est un peu un coup de gueule, je suis désolé si quelqu'un du festival tombe sur cet "article" mais je suis dépité par autant de moyens mis en oeuvres pour une résultat aussi chaotique, imbitable et pas très attractif. Vendez-nous du rêve bordel ! Pourquoi s'acharner à faire le plus possible d'avants-premières pour des films qui sortent... la semaine suivante? Pourquoi faire des séances d'ouvertures et clôtures quasiment privées? Pour faire prestigieux ? Mais personne est au courant ! Personne ne regarde les quelques photos VIP qui en résulte, ce n'est pas diffusé à la télé, rien ! Pourquoi faire ça ? Juste pour se faire mousser entre gens du cinéma qui restent avec les gens du cinéma alors que le principe même d'un tel festival devrait être la découverte et la rencontre avec le public ? D'un côté le festival semble prendre des risques en projetant des films rares, de l'autre, c'est le matraquage à paillette pour faire prestigieux, pour faire genre Cannes... Mais on s'en fou de Cannes, on s'en tape des paillettes et des starlettes, votre sélection officielle est vraiment intéressante, c'est ça qu'il faut défendre, c'est ça qu'il faut mettre en avant par dessus tout. Je suis visiblement tombé sur le seul film sans présentation/débat (avec l'équipe), c'est peut-être pour ça que je suis frustré mais j'ai l'impression que la "direction artistique" du festival est assez bancale. Pourquoi rattraper les balles de Cannes ? Une avant première de La Vie d'Adèle, ok, c'est super, merci, mais pourquoi? Quelle est sa place dans le festival ? Est-ce que ce film est programmé juste pour surfer sur l'actualité du cinéma et pour faire des entrés ?

 

Re-bref, je crois que la chaleur lourde et poisseuse de Paris me tape sur le système. J'espère être complètement dans le faux, je ne demande qu'a croire à ce festival mais pour la troisième année que j'y traîne un peu mes pieds, je suis toujours autant déconcerté.

 

En tout cas, Prince Avalanche de David Gordon Green est un superbe film, bien barré, très bien écrit et interprété avec brio. La photo est très agréable, c'est plutôt catalogué "film indé américain" mais c'est vraiment plaisant à voir. Le film devrait sortir le 20 novembre prochain, n'hésitez pas ! Puis bon La Vie D'Adèle, c'était blindé, j'ai pas eu ma place... Donc en bon Parisien, je suis pas content et donc je râle. Ah ah !

 

Le mot de la fin sera: Chisme !

Publié dans Festivals

Partager cet article
Repost0

Tout recommencer ?

Publié le par UniqueMan

http://education.francetv.fr/SITHE/SITHE28036_DYN/image/spleen-paris.jpg

 

Évoluer, bouleverser, tout casser pour recommencer ? A travers ce blog j'ai souvent évoqué ces idées, je n'arrive pas à tenir une seule et même idée en place sans avoir envie d'en changer. Je suis peut-être un éternel insatisfait mais j'ai tellement l'impression qu'il est possible de faire mieux, plus fort, plus haut, toujours et encore, mais à quoi bon? Ça m'empêche beaucoup de profiter de l'instant présent et surtout ça annihile mes envies créatives parce-qu'il y a toujours une meilleure idée pour annuler la précédente. Mais quoi ? Je vais abandonner pour autant ? Je regrette juste de ne pas avoir le temps de faire sortir toute ces idées. Ces idées qui se flétrissent, qui s'oublient avec le temps, ça me rend mélancolique et empli d'une grande tristesse avec l'impression que je suis totalement dépassé par la vie. Mais je ne vais pas lâcher, je crois que je ne vais pas lâcher, je suis toujours là et je vais revenir avec des idées nouvelles. Je crois.

Publié dans Mr. Blog

Partager cet article
Repost0

Juin

Publié le par UniqueMan

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/92/13/97/20509208.jpg http://fr.web.img4.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/97/48/77/20532094.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/93/25/60/20371828.jpg

 

After Earth : Will Smith et son fils sont sur une planète mais petit Smith est une mauviette alors il va apprendre à devenir fort. Mouais, fascinant !

 

Blackbird : L'acteur principal est très bon et la mise en scène très agréable. Blackbird est une belle surprise. Les sujets (l'exclusion, les préjugés et la justice américaine) sont bien traités, c'est fort et émouvant.

 

The Bay : Étonnant de voir le réalisateur de Rain Man aux commandes d'un film d'horreur "found footage". En fait ce n'est ni plus ni moins qu'un film d'infection (Contagion, Alerte! ou carrément un film de zombie) intégralement basé sur des (pseudos) images d'archives (téléphone, caméra de touriste). Le procédé est lourd mais il est sensé renforcer la vraisemblabilité du scénario sauf que c'est que trop rarement crédible, les acteurs sont globalement mauvais et c'est long pour pas grand chose. En fait, ce film est chiant.

 

Dark Skies : Le ciel est sombre, les ovnis sont là, la folie nous guette et les films pas très originaux sont encore bien présent à Hollywood. Efficace mais jamais surprenant.

 

Man of Steel : Taratata Boum, Superman revient sur les écrans pour nous en foutre plein la frimousse ! Le spectacle est au rendez-vous... Le scénario vachement moins.

 

http://fr.web.img3.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/210/031/21003160_20130503160026901.jpg http://fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/pictures/210/081/21008110_20130524125237634.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/89/81/20/20522008.jpg

Publié dans Bobine 2013

Partager cet article
Repost0