Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La palme d'or du Festival de Cannes 2011 ?

Publié le par UniqueMan

http://madame.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/photo_verticale_serie_photo/2011/04/affiche-2011_festival-de-cannes.jpg

 

Vous en voulez dans les yeux (du shampoing)? Vous voulez de la révélation improbable? Voici le gagnant du Festival de Cannes 2011. J'ai demandé à madame soleil et sa réponse est sans équivoque.

 

Il s'agit de Hanezu no Tsuki du réalisateur Japonnais: Naomi Kawase !

 

Vous pouvez me remerciez, vous n'êtes plus obligé de suivre l'actualité, ni rien. Plus de paillette chic et de costume toc, arrêtez cette mascarade, le noeud papillon est définitivement has-been! Des tapis rouges, des lunettes de soleil? Des renaultlimousinomachintruc? de la pub de partout? un maximum et encore toujours plus de pub? Des strings Red Bull? et du cinéma, parfois... mais aussi avant tout! Parce-que oui, Cannes, finalement, je te déteste et t'adore aussi car tu cherches le cinéma et tu affirmes des choix radicaux. Radicaux oui, car élitistes et souvent inabordables pour le spectateur "lambda", celui qui n'a pas les références que toi tu as et qui ne voit avec Cannes qu'un vague moyen d'approcher Brad Pitt. Malheureusement aussi, tu laisses sur le carreaux la plupart des cinéphiles, parce-qu'ils ont (ici encore) pas les références pour apprécier. Mais est-ce vraiment ça le cinéma? Un groupe de types qui s'auto-sucent le nombril en le partageant avec les Cahiers du Cinéma? et ? et quoi? Bien sûr, vos films sont intéréssants, mais donnez nous les clefs, parlons de ce qui fait le "vrai" cinéma au 20h sur TF1. Le cinéma est un produit de consommation de masse, ça fait tourner l'industrie mais personnes ne s'y intérésse vraiment. Voir un film puis un autre, puis un autre devient aussi banal que de manger au fast-food. Oui, et quoi? qu'est ce que je veux dire? Et bah RIEN, merde, ça me fait chier que personne se lève pour défendre le cinéma, celui qui vous fait vibrer, celui qui vous donne des émotions et que vous n'arrivez pas à oublier car il est d'une justesse incroyable, celui qui vous fascine, vous fait frissonner, danser, fantasmer et rêver! C'est justement ce cinéma qui est remplacé petit à petit par de l'abrutissement pur et dur. Divertir oui mais lobotomiser non merci! Alors fuck et merci à Cannes d'éxister. Tu es indispensable.

 

Vache, qu'est ce qu'il m'arrive, je m'enflamme, je brûle... fait chaud là non? Excusez cet emportement.

 

Amicalement,

Publié dans Mr. Blog

Partager cet article
Repost0

Avril

Publié le par UniqueMan

http://images.allocine.fr/r_120_x/medias/nmedia/18/81/94/80/19693276.jpg http://images.allocine.fr/r_120_x/medias/nmedia/18/79/09/19/19584444.jpg http://images.allocine.fr/r_120_x/medias/nmedia/18/73/96/94/19638756.jpg http://images.allocine.fr/r_120_x/medias/nmedia/18/82/68/25/19700319.jpg

 

Source Code:

Duncan Jones... le nouveau prodige de la science-fiction? Non, clairement non, il à beau être le fils de David Bowie, cela ne fait pas de lui un génie pour autant. Cela dit, j'avais bien aimé son précédent et premier film "Moon" qui avait une ambiance spatiale froide et complétement déprimante bien mise en scène. Ici avec ce Source Code, Duncan ne réinvente pas le fil à couper le beurre mais nous livre un scénario sympa avec là aussi, une mise en scène maîtrisée et une intréprétation bluffante de Jake Gyllenhaal (Donnie Darko - Jared - Le Secret de Brockback Montain - Zodiac). Le film aurait gagné en intensité avec une fin plus sombre mais, ça reste très plaisant à regarder! Le scénario sympa, la qualité de la mise en scène et la belle intérprétation de Jake nous font vite oublier les petits défauts. (effets visuels pas top et le peu d'originalité de la chose).

Donc? bah donc, c'est pas mal, j'ai bien aimé. :D (réalisateur à suivre en tout cas!)

 

Devil:

Shyamalan arrive même à s'embourber jusque dans les films qu'il produit. La preuve avec ce Devil qui est franchement une belle bouse! Scénario d'un classique à mourrir (un groupe de gens dans un huit clos et l'un d'entre eux est le diable), d'autant plus que vous serez probablement capable de trouver le "tueur" au bout de 5mins. Ajouter à cela des bondieuseries vaseuses et moralisatrices. La palme du film est une séquence ou un gardien fait la démonstration que le diable n'est pas loin en laissant tomber une tartine de confiture... et comme elle tombe du côté de la confiture, tout va mal et cela veut dire que le diable est avec eux. WTF? Non, franchement, passez votre chemin, ce film est absolument dispensable.

 

Animal Kingdom:

Il y a des films comme ça qui sortent dans une nombre très réduit de salle pour des raisons inéxplicables! Animal Kingdom est un petit chef-d'oeuvre en puissance! La réalisation est forte, la mise en scène talentueuse, le thème (des braqueurs) est classique mais brillamment revisité en utilisant les codes du genre à contre-emploi de façon déconcertante. Il en résulte un drame glacial d'une force magistrale sur une famille de braqueur ou le personnage principal navigue tant bien que mal dans cet univers de barjo en essayant de s'éxtirper d'une confrontation pérpétuelle entre sa famille et la police. Naturellement ce sera mon petit coup de coeur du mois d'avril. Vivement conseillé.

 

Les Nuit Rouges du Bourreau de Jade:

Ce film ma vraiment déconcerté! J'ai du mal à savoir si je trouve ça intéréssant ou juste très mauvais! Je vois bien qu'il y a beaucoup d'effort sur cette pellicule et sans doute beaucoup de références à un cinéma que je ne connais pas (celui de hong-kong) mais, la sauce ne prend pas... c'est froid, les acteurs ne sont que trop rarement crédible et l'ambiance navigue entre plusieurs thème, de l'horreur au polar, du giallo au film noir dans une époque qui ne semble pas exister. Très très étrange! Certaines images sont très belles (la lumières est très travaillée) alors que d'autres sont très cheap! Bizarrement je pense que ce film aurait gagné à être plus obscure et plus radical en limitant encore plus les dialogues et en privilégiant l'atmosphere en laissant le spectateur plonger dans cet univers fantasmagorique.

 

Numéro Quatre:

Tagadadada, je suis superman le numéro quatre et je suis très fort, même que je vais sauver votre planète parce-que je l'aime bien et que je suis trop sympa. Un super scénario original, un saut de pop corn, des effets spéciaux avec des chiens, des lumières dans les mains et des méchants forcément trop méchants, voilà les ingrédients de Numéro Quatre (I Am Number Four). Un super film qu'il est bien. (divertissant néanmoins!)

 

Le Flingueur: Vous rêviez d'un scénario original? Loupé! Arthur Bishop (Jason Statham) est un tueur à gage sans état d'âme jusqu'au jour où on lui demande d'éliminer son mentor et que son fils décide de se venger. Le fils de son mentor pas celui de Jason, parce-que Jason lui il est trop top, il à trop des flingues et y couche avec des putes, ouais mec, il est trop balaise. En plus de ça il à trop la classe et y s'en fou quand même de dézinguer son seul ami (mentor) parce-que c'est un contrat. Et puis, si il est pas content et bah, il dégomme tout le monde! Ouech, trop terrible Statham, ça déchire grave ton film.

 

Rio: Très bonne comédie familiale avec une chouette animation! Drôle et sympa!

 

Scream 4: Aussi joussif que les deux premiers. Franchement très fort!

 

La Proie: Film d'action efficace malgré quelques scènes difficilement probables.

 

Tomboy: Superbe film! Très beau.

 

Le Chaperon Rouge: L'ombre de twilight plane sur cette relecture du conte de Perrault. Du coup, bah c'est chiant! L'idée était pourtant intéréssante.

 

Thor: Un film complètement marteau... (ah ah...) c'est franchement pas terrible.

Publié dans Bobine 2011

Partager cet article
Repost0

Ecran Ouvert - Troisième édition - Forum des Images

Publié le par UniqueMan

http://cinevenement.com/wp-content/uploads/2011/05/ecranouvertaff.jpg30 Avril 1944 2011, Forum des Images, 20h :

Deux jours plus tard, nous apprenons que Ben Laden a était exécuté par nos amis américains. Ce qui suit n’a heureusement aucun lien.

Dehors il fait beau est il est toujours assez délicieux de renifler les subtiles odeurs de Châtelet-les Halles. Je me dirige comme une anguille vivante entre la foule en remarquant qu’en fait, je n’arrive pas du tout à faire une introduction pour ce « rapport de mission ». C’est ainsi ! Je vais donc me poser des questions et puis… j’espère que vous allez y comprendre quelque chose.


Moi: Bonjour, pourquoi êtes vous allez à la 3ème édition d’Écran Ouvert?

Moi: Parce-que j’aime bien les courts-métrages, ce n’est plus compliqué que ça.


M: Connaissiez vous Ecran Ouvert?

M: Non, pas du tout! Mais justement c’était l’occasion de découvrir.


M: Oui, bon, pouvez-vous enchaîner et nous en apprendre d’avantage parce-que là c’est chiant.

M: Euh, alors déjà on se calme hein, enfin, tu, euh, je… bon okay.

Ecran Ouvert est une séance organisée par les étudiants de Paris Ouest Nanterre et cette troisième édition est en fait la troisième. Oui, je vous assure ! Le concept de cette séance est d’ouvrir un écran (en l’occurrence, celui du Forum des Images, et la salle 500 s’il vous plait !) aux réalisateurs plus ou moins amateurs. En gros, pendant les mois qui précèdent cette séance, les étudiants reçoivent tout un tas de films (une soixantaine) et ils essaient d’en faire par la suite une sélection cohérente. Résultat, du drôle, du sympa, du frais et de l’agréable ! Bien sûr, comme souvent, il y a du bon et du moins bon mais globalement c’était une séance plaisante.


M: Pas mal, c’est très positif tout ça ! Finalement tout est aussi rose que dans le Forum des Images ?

http://www.apollofestival.net/festiv11/fiction%20francaise/05%20M%C3%A9moires%20d%27une%20jeune%20fille%20d%C3%A9rang%C3%A9e.jpgM: Ah ah oui, enfin après, j’ai quand même envie de souligner le côté un peu bordélique de la chose. C’est assez dommage car le contenu et les moyens sont présents. Une petite présentation plus explicative sur le pourquoi du comment de cette séance aurait été la bienvenue par exemple. D’autant plus qu’il y a quand même une bonne dizaine de personnes derrière tout ça ! L’idée de pouvoir poser des questions aux réalisateurs est très bonne par exemple, mais si quelqu’un avait mené le débat ou simplement ouvert la discution, cela aurait été bien plus pertinent. Parce qu’après le visionnage de plusieurs courts-métrages en tant que spectateur, on ne sait plus très bien qui de quoi, et dans quelle histoire. Du coup, personne ne pose de question, merci bien, au-revoir ! Surtout qu’un petit coup de pouce pour lancer le débat de la part des « sélectionneurs » qui justement ont dû voir et revoir les films aurait été tellement facile ! Enfin bref.


M: Et si par hasard je suis un réalisateur en herbe, puis-je y participer ?

http://www.film-documentaire.fr/photos/articles//week-end.gifM: Oui, cette séance est ouverte à tous, c’est justement l’idée! Enfin il faut quand même avoir moins de 30 ans et que votre film n’ait pas plus de 2ans, ce sont les seules conditions (je crois) [Et moins de 30 min - NDLR]. Enfin bon, ne vous enflammez pas, il faudra attendre l’année prochaine maintenant, mais vous pouvez noter le nom « écran ouvert » dans un coin et guetter l’info sur le site du forum des images ou celui des étudiant de Paris Ouest Nanterre. Enfin j’en sais trop rien, je crois qu’il y a d’autre écran ouvert dans d’autres villes, j’ai rien compris, j’suis pas journaliste non plus.


M: Et pour résumé que diriez vous?

M: Ecran Ouvert est une superbe idée et je ne peux qu’encourager ce genre de séance, il en faut et il faut y aller ! La qualité de la sélection était plutôt bonne mais dommage que le manque d’organisation autour de la projection gâche un peu le plaisir d’autant plus que pratiquement tous les réalisateurs étaient présents. Alors après bien sûr en tant que réalisateur, c’est très sympa, car vous voyez votre court dans des conditions agréables et vous pouvez causer avec les autres « sélectionnés » après la projection mais du coup ça fait un peu soirée privé pas très « ouvert » au public malgré la gratuité de l’événement. J’suis trop méchant là ? C’était une très chouette séance quand même en tout cas !

 

Ci dessous, un extrait de la séléction avec le court-métrage de Mickaël Muraz, Un weekend pour faire un film.

 

 

http://cinevenement.com/wp-content/uploads/2011/05/EcranOuvert3_extrait.jpg


Publié dans Festivals

Partager cet article
Repost0

Nadéah - Odile / At The Moment - Live Acoustique !

Publié le par UniqueMan

 

http://image1.notulus.com/photos/article_news/nadeah_550x244.jpg

 

Bonjour madame, bonjour monsieur,

 

Cela fait longtemps que je n'ai pas posté de message ici même, pas par flème, pas par envie, mais simplement parce-que je ne vous aime pas car personne ne m'aime. Seul au monde depuis 25ans, j'erre comme un âme en peine et je cherche un sens à cette solitude. Dépréssif sous prosac, j'ai déjà envisagé le suicide à plusieurs reprises mais une lueur d'éspoir me laisse croire qu'un jour peut-être je vais pouvoir écrire un article qui à du sens et ne plus user les nerfs ne mes lecteurs en racontant des choses sordides. Pourquoi? Mais pourquoi introduire (pardon) Nadéah comme ça, elle qui est si belle et chante avec une joie de vivre déroutante?

 

-Allo?

-Oui, c'est ParsEnLive, tu peux venir avec ta caméra?

-D'accord.

 

J'enfourche mon jean et me retrouve dans un petit coin de paradis à Paris, un samedi pour co-filmer deux chansons de Nadéah et pif paf boom badaboom, les voici, ci dessous: (J'ai simplement fais la caméra "plans larges")


Publié dans Mes Créations

Partager cet article
Repost0