Mai

Publié le par UniqueMan

En mai, fais ce qu'il te plaît... okay alors, c'est trop cool ! Voici donc l'émission du moi de Mai suivi par les films que j'ai vu... fantastico-incroyable non?

 

 


 

 

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/76/80/45/19426406.jpg  http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/66/82/37/19408122.jpg http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/74/40/97/19416641.jpg http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/70/25/56/19409264.jpg 

 

Adieu Falkenberg: Un très beau film sur l'amitié et des trucs aussi "leger" que, l'utilité de la vie, l'utilité de vivre comme nous vivons, l'accepter, ou pas! Le passage à "l'age adulte", la fin des rêves. Encore un ofni Sudéois peut-être un peu trop "branchouille intello-rebel du cinéma" mais vachement bien!

 

Enter The Void: Un film-trip jusqu'au boutiste que bah si vous accrochez pas les films un peu expérimentaux avec beaucoup de "void" (vide) à l'intérieur et bien vous allez vous emmerder sec! Perso j'ai bien apprécié car le visuel est vraiment bleufant que justement c'est un film qui va jusqu'au bout de son concepte même si du coup c'est un poil long. Puis c'est un trip... en film... "juste un délire". étrange, envoutant, surprenant, intriguant, poétique, visuellement chic, scénaristiquement un peu toc mais finalement un peu choc.

 

Robin des Bois: Whooosh, paf, crack, je suis robin des bois et hop on en a un peu rien à faire! C'est bien fait, c'est bien beau, une bien belle reconstitution d'une histoire d'un personnage fictif sans grand interêt! Et puis bon Russel Crowe c'est un peu la charisme d'un bloque de béton croisé avec un bulldog du coup pour la finesse vous repasserez.

 

8th Wonderland: Un "cyber-thriller" bien cheap mais avec une idée de base très forte et intéréssante. Malheureusement les moyens mis en oeuvres ne sont pas suffisant et nous donne un truc assez austère à regarder et à suivre. C'est mal joué, pas très bien mis en scène malgré une bonne volonté qui transpire de tous les côtés. Une très bonne idée pas très bien exploitée.

 

Infectés: Une Atmosphere lourde est poisseuse sur fond de paranoïa. Ne cherchez pas les attaques de zombies dans Infectés il n'en ai pas question. "Juste" un road-movie dans une épidémie apocalyptique. Le chef-op mérite des oscars, les images sont magnifiques. Un très bon film avec une vraie ambiance efficace mais qui se disloque un peu sur la fin.

 

Ames en Stock:

Publié dans Bobine 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article