La femme Cacahuète

Publié le par UniqueMan

La femme Cacahuète

 

J'étais accoudé au comptoir devant un café bien chaud. Dehors, c'était la tempête, le vent sifflait dans les arbres dans un bruit strident insupportable. Il y'avait tellement de brouillard que les voitures se rentraient dedans. J'avais pourtant prévenu Jack qu'il y'aurait des répercutions mais il n'a pas voulu m'entendre. De toute façon, jamais personne ne m'écoute. Brusquement, un étrange bruit de tonnerre se fit entendre et puis, se fut le calme plat. C'était bizarre, comme si le temps avait cessé d'avancer, personne n'a esquissé le moindre battement de cil, et d'un pas lourd une énorme femme est entrée. Elle était là, plantée devant le pas de la porte, comme les ordures qui ornent les paliers des maisons avant le ramassage des poubelles. Je me suis demandé comment elle pouvait tenir debout, elle était tellement grosse que ses pieds étaient presque intégralement recouvert par la graisse de ses mollets et j'avais l'impression que sa robe était sur le point de craquer. Elle me faisait penser à un rôti rouge vif complètement saucissonné. D'une voie graveleuse elle a lâchée: « Hep la d'dansd'dans, z'oriez pas une tite chopinette et d'la cahuète pour moi? » Forcément la belle est venue se coller à moi, j'avais l'impression de sentir le souffle chaud et poisseux de sa respiration de vache dans mon cou. Quelle sensation épouvantable. Tout en ingurgitant sa bière, madame rôti plongeait à pleine main dans le bol de cacahuète pour s'en bâfrer tout en prenant soin d'en foutre de partout. Elle était maintenant grasse à l'intérieur comme à l'extérieur. Brutalement un coup de tonnerre similaire au précédent se fit entendre mais cette fois le silence s'était installé parce-que tout le monde était bouche-bais. La grosse femme était devenue d'un violacé inquiétant et elle semblait ne plus pouvoir bouger. Seul, ses yeux tournaient dans tous les sens comme pour appeler de l'aide. Elle grossissait à vu d'œil, sa peau boudinée s'étirait, elle avait bientôt remplit tout le bar et d'étrange petite forme venait s'appliquer sous sa peau comme si elle était remplis de quelque chose. Un léger sifflement se fit entendre et elle explosa en milliers de cacahuètes dans un bruit gras et sourd. C'était une épreuve particulièrement affreuse et intense, mais j'étais encore loin d'imaginer la suite des événements.

 


Extrait du livre "Les étranges absurdités de Mr UniqueMan"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article