Avril

Publié le par UniqueMan

http://fr.web.img6.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/77/19/20483496.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/93/04/06/20497390.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/95/15/80/20495053.jpg

 

Dead Man Down : Rien de bien fulgurant dans ce thriller-action si ce n'est le plaisir de retrouver Noomi Rapace. Le tout est quand même bien efficace et entraînant mais malheureusement pas très crédible.

 

Berberian Sound Studio : Belle expérience cinématographique réalisée avec minutie et talent. Son exigence risque d'en laisser plus d'un sur le carreaux. Berberian Sound Studio nous embarque dans l'envers du décors du septième art et plus exactement du côté du mixage son dans une ambiance absurde déroutante entre David Lynch et Kafka le tout sur une grosse inspiration "giallesque" (les films policiers/horreurs Italiens des 70's). Le résultat est hypnotisant, un poil (de trop) soporifique et s'enlise un peu dans sa dernière partie mais la qualité de la réalisation et l'aventure troublante relève le tout et fait de ce film une étonnante surprise bourrée de qualités !

 

Oblivion : Qu'elle est belle cette Olga Kurylenko ! Qu'il fort ce Tom, qu'il est beau ce Cruise ! Je crois que c'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de ce Oblivion ou la science-fiction pour les nuls. Après, étant assez bon public, j'ai quand même trouvé ça amusant et les petits retournements (avec une triste impression de "déjà-vu") sauvent heureusement ce film de l'ennui total !

 

Iron Man 3 : Taratata booum, bang ! C'est bien moins ennuyant que le deuxième volet, c'est toujours du gros divertissement sauce megablockbuster et voilà. Sympa mais pas grand chose à en dire. Pas facile de s'attendrir devant un petit con prétentieux milliardaire et fabricant d'arme.

 

L'écume des Jours : S'attaquer à du Boris Vian c'est quand même une belle audace ! Les délires visuels de Michel Gondry s'y prètent à merveille mais il s'attarde trop à vouloir tout (absolument tout) illustrer des délires inventifs de l'écrivain en oubliant presque de raconter une histoire. Complètement jubilatoire mais aussi frustrant car la poésie de Vian ne se retrouve jamais vraiment, encore moins la subtilité et la sensualité qu'il y'avait roman. Mais quand même... Gros kiff visuel !

 

11.6 :

 

Effets Secondaires :

 

Les âmes vagabondes :

 

Survivre :


http://fr.web.img6.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/91/08/37/20508296.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/91/23/82/20502346.jpg http://fr.web.img4.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/96/53/93/20474066.jpg

http://fr.web.img3.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/94/94/59/20455382.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/89/71/61/20474073.jpg http://fr.web.img4.acsta.net/cx_160_213/medias/nmedia/18/96/85/49/20521238.jpg

Publié dans Bobine 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article