La vie ce n'est pas du cinéma - 002

Publié le par UniqueMan

LAVIECENESTPASDUCINEMA web

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/73/89/03/19220183.jpg

Suite et fin de mon exploration de film de piranha ? Non il me reste à voir Mega Piranha le samedi 20 Novembre à l'absurde séance ainsi que Piranha (remake tv du premier film) ! Et ... et puis c'est tout! Le piranha-movie n'est pas très exploité et finalement tant mieux pour moi parce-qu'après la vision de L'invasion des Piranhas réalisé par Antonio Mergheriti en 1978 (aussi connu sous le doux nom de Killer-Fish ) je dois dire ça commence à sentir le poisson pas frais! Ce sous genre, de sous genre n'est pas spécialement folichon ! malgré quelques passages gores marrants, l'intrigue tombe très vite à l'eau.

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/72/70/19/19175518.jpgUne passion éphémère s'éteint une autre revient à la surface! Après avoir vu 4 films de Dario Argento dans des conditions incroyables, j'en veux plus! Plus de Giallo... Je cherche, je fouille les broquantes du monde de la VHS virtuelle et tombe sur DEMONS 1&2 ! Bon, je suis un peu hors-sujet parce-qu'a part le nom de BAVA (le fils) à la réalisation et cette touche très ritale avec du hard rock signé par un Goblin ce n'est pas vraiment ce que l'on appel du Giallo. Cela ne m'empêche pas de bien m'amuser surtout avec le premier, le deuxième étant un doublon avec très peu d'interêt. Demons c'est une sorte de Scream (Wes Craven) avant l'heure avec des zombies démoniaques! La musique est superbe et les effets spéciaux sont baveux et bien dégueux. Du grand n'importe quoi! Imaginez un film d'horreur projeté dans une salle et, oh malheur, il se passe la même chose à l'écran que dans la salle, une nana porte un masque (qui fait trop peur) au visage et se pique avec, c'est alors que badaboum elle se transforme en démon et va bouffer tous les spectateurs qui bien sûr vont eux aussi se transformer! Du hard rock (a l'ancienne bien sûr, 1985 quand même), des personnages bien caricaturaux, des transformations démoniaques avec beaucoup de latex vert, un groupe de punk vraiment trop punk et pour finir un hélicoptère qui tombe au milieu du cinéma pour ... euh...pouquoi d'ailleurs? Un bref du grand cinéma! non... en fait, un grand divertissement radicalement bis! A noter quand même que le film est produit par monsieur Argento !

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/04/34/49/043449_af.jpgPlus fort, la force métaphisique du cinéphage masochiste entre en jeu et m'impose de re-visionner les Matrix qui prennent la poussière dans un "beau" coffret dvd. Il faut l'avouer, même 12 ans après... 12ans? putain!!! Matrix se porte toujours bien et l'innovation visuel (repris 25milles fois par la suite) était quand même une franche réussite! Bien que ce fucking bullet time ne soit pas un procédé inventé par les frères Wachowski, je crois qu'on peu dire qu'ils ont réussit à le magnifier! Bref, un film d'action évidement culte avec un univers franchement intéréssant et superbement intriguant. Malheureusement je trouve que les suites anéantissent le concept même du premier en entrant dans des explications sans fin sur l'univers! C'était justement ce mystère qui le rendait intéréssant il me semble! J'ai quand même re-regardé Matrix Reloaded dans la foulée et j'ai trouvé ça bien épuisant et l'utilisation de la 3D d'un bien mauvais goût! Pas eu le courage d'aller jusqu'a "révolutions". Mais pour être sûr, j'ai regardé 2h de bonus sur le premier et franchement, ça donne envie de tourner matrix ! Boulot énorme mais l'ambiance à l'aire chouette, studieuse mais passionnante! Bref, déjà trop d'encre a coulé sur cette foutue trilogie et j'ai franchement pas grand chose à en dire... peut-être après avoir re-regarder Matrix Revolutions, re-regarder Animatrix plus me taper les 25milles heures de bonus? je suis déjà épuisé d'avance...

 

Revenons à la réalité, Buried sort au cinéma alors je vous laisse!

Publié dans Mr. Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article