Black Water - Andrew Traucki et David Nerlich - Direct To DVD08

Publié le par UniqueMan

 Hé oui, je ne me suis pas encore soigné, j'ai malheureusement l'impréssion que ma cinéphagie de série B n'aura jamais de fin! Mais on m'oblige aussi, vu que je suis abonné à Mad Movies (bah quoi?) et que ce dans leur dernier numéro il propose Black Water en dvd et bah j'étais intriguement intrigué et pris d'une folie carnassière, j'me suis maté ce BON film de croco!

Vous me direz sans doute qu'il n'est pas très difficile de faire un film qui sort un peu du lot dans ce genre car un nombre incalculable de nanars bidons occupent le terrain du film de méchant crocodile! Mais du coup, ça force le respect! Parce-que rendre crédible ce genre de métrage tient du génie tant le genre a été massacré!

Andrew Traucki et David Nerlich (oui, il faut au moins s'y mettre à deux pour surmonter un croco-film) réussissent ce Black Water en donnant un réalisme incroyable aux scènes en intégrant tout simplement de véritables crocodiles! Parce-que le genre nous avait plutôt habitué à des bouts de caoutchouc vert fluo ou de l'animation 3D ridicule car le budget pour faire un croco-film est rarement fulgurant!

Black Water

Les acteurs n'ont rien de dantesques mais campent bien les personnages. Le décors (naturel) pratiquement unique dans les mangroves (marais) australienne est particuliérement inquiétant, son eau trouble et boueuse en font un "monstre" à part entière que l'on ose pas approcher. La musique est assez simpliste mais elle accompagne bien ce film tout en tension.

Ce film s'est inspiré du concept d'Open Water! Car oui l'histoire, j'en oublie le principal, quoi-que dans ce film ce ne soit pas vraiment le plus passionant. Un couple ainsi que la petite soeur de la femme partent trois semaines en vacance. Pendant une belle journée, ils décident d'aller faire un peu de pêche. Accompagnés par un otoctone ils se retrouvent pris au piège dans les marais par un méchant crocodile qui veut tous les bouffer! C'est quand même pas de bol! Et comme Open Water, dans Black Water nous vivons avec eux leurs souffrances. L'attente, le crocodile, et tout le tralala qui fait du métrage un survival! (bon, c'est pas claire là si? en fait, ça ressemble à Open Water, car les personnages se retrouvent coincés dans un endroit unique sans véritable issus de secours alors qu'ils sont en pleine nature, d'un côté les requins et l'océan, de l'autre un croco et les marais! do you understand?)

Pour résumer, Black Water est un bon croco-film réaliste et efficace. L'ambiance y est très réussit, c'est poisseu et inquiétant. Le scénario est quand à lui très banal mais ce n'est pas non plus ce qu'on demande à ce genre de film. C'est quand même dure à supporter car il n'y s'y passe pas grand chose. Bref, vous n'êtes pas obligé.


Black Water

Publié dans Critique sur un film

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br />  <br /> <br /> <br /> « réalisme incroyables aux scènes tout simplement en intégrant des vrais crocodiles! »  Oui et les acteurs se sont vraiment fait bouffer<br /> pour le tournage du films ; c'est pourquoi on ne les a jamais revu dans d'autres films.<br />
Répondre
U
<br /> <br /> - Crédule-Man: Ah oui? Les pauvres ! C'est vraiment dangereux le cinéma.<br /> <br /> <br /> <br />