Princesse - Anders Morgenthaler - 04/10/06

Publié le par UniqueMan

 Princesse

 Date de sortie : 04 Octobre 2006
 Réalisé par Anders Morgenthaler
 Avec Thure Lindhardt, Stine Fischer Christensen, Mira Hilli Moller Hallund...
 Film danois.
 Genre : Animation, Drame
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2006

Titre original : Princess


Synopsis

A la mort de sa soeur, August, 32 ans, retourne chez lui après plusieurs années passées à l'étranger comme prêtre missionnaire. Sa soeur Christina, qui a connu son heure de gloire comme star du porno, est tombée dans la déchéance et vient de mourir d'une overdose de drogue. Elle a laissé sa fille de cinq ans, Mia, chez Karen, une prostituée. August va les voir, car il veut aller chercher la petite fille de sa soeur pour s'occuper d'elle.
Assombri par le chagrin et la mauvaise conscience, il décide de venger la mort de Christina...

 

Princesse - Anders Morgenthaler - 04/10/06

Chronique

 

Princesse une fable tragico-poético-trash !


Anders Morgenthaler semble être très en colère contre le monde de la pornographie et il nous le fait savoir ! Monsieur tape du poing et nous assomme d’un film rageur et ultra violent. L’histoire est simple mais sordide (voir synopsis). Le métrage mêle assez subtilement l’animation est 20% de film "réel" avec un soupçon de 3D. L'animation mélange les genres, elle est  principalement inspirée par le manga, surtout dans la manière de faire avec ses décors statiques ainsi que le personnage de Mia avec ces grands yeux. Il y’a quelques passages en 3D qui viennent se glisser succinctement dans les décors ou au détour d'une transition. La partie" film réel" quant à lui s’incruste parfois dans le viseur d’une caméra, ce mélange est très réussit. Graphiquement Princesse est un vrai régal visuel.

Une fois la projection terminée, on comprend mieux pourquoi il utilise tant l’animation car il était impossible de faire avec des acteurs ce qu’il fait subir à ces personnages animés ! Il n’est pas le premier à utiliser ce principe, souvenez-vous de la scène d’animation dans Kill Bill de Quentin Tarantino qui montre l’enfance ultra violente d’une des prochaines victimes de Uma Turman alias Black Mamba. Il doit d’ailleurs exister d’autre film qui utilise ce principe, Morgenthaler n’est pas spécialement un pionnier du genre mais il l’utilise à merveille.

Si l’on passe outre l’impressionnant visuel du film, que reste t-il ? Un film qui nous dit que le porno ce n'est pas bien et qu’il faut se venger soit même pour se sentir mieux dans sa peau ? Ce serai trop facile de l’interpréter ainsi. Le film creuse plus loin que ça. Il rejète le monde de la pornographie avec fracas mais aussi l’exploitation humaine, l’esclavagisme moderne ! Princesse est un film fait avec rage, par un réalisateur qui visiblement n’en pouvait plus et qui avait envie de l’exprimer. Il suffit d’écouter Morgenthaler « Participer dans un film porno peut avoir des conséquences fatales. Comment les hommes peuvent-ils se convaincre que c’est excitant ou s’allumer de désir ? Comment les hommes peuvent-ils rester assis à se branler quand on sait que les modèles de porno sont considérés pour le restant de leur vie comme des parias » Lors de ces entrevues le réalisateur s’enflamme, « L’érotique demande de la présence mais le porno exige une capacité d’abstraction. ».

Que penser quand dans un film un prêtre part dans une croisade vengeresse pour supprimer tous les souvenirs pornographiques laissés par sa sœur Christina pour protéger sa nièce ? Pourquoi avoir choisit un prêtre ? Princesse est-il un film moralisateur qui fait l'apologie de la vengeance? Même si sa cause paraît bonne, la vengeance est-il la solution ? Comment défendre ce film ? Princesse est une spirale infernale qui décent directement en enfer pour nous renvoyer en pleine figure qu’au lieu d’en arriver à cette absurdité il faut agir, il faut prévenir ! En phrase finale il pourrait y avoir marqué " il vaut mieux prévenir que guérir " mais laissons plutôt le réalisateur terminer lui-même :

« Je ne suis pas scandalisé. Je ne suis pas un puritain nouvelle mouture. Mais j’ai mes opinions, et je n’en peux plus de cette indifférence ‘libérée’ vis-à-vis de la "pornographisation" ». Une phrase qui résume son film.

Certes Morgenthaler n’y va pas par le dos de la cuillère et son film est un peu éparpillé par ses nombreuses directions, mais il nous livre un film "Coup de Poing" et très sincère. Un cinéaste de qualité est né, ce qui redonne un peu d'énergie au cinéma danois. Certains vont sûrement détester d'autre adorer car ce film est fort est assume ses opinions.



Petite précision, Princesse est un film « d’animation » pour adulte et qui contient des scènes cruelles d’une rare violence. Malgré son titre ce métrage n’est pas du tout conseillé aux enfants.

Princesse - Anders Morgenthaler - 04/10/06

Publié dans Bobine 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article