Fast & Furious : Tokyo Drift - Justin Lin - 19/07/2006

Publié le par UniqueMan


Fast & Furious : Tokyo Drift

Date de sortie : 19 Juillet 2006
Réalisé par Justin Lin
Avec Lucas Black, Lil' Bow Wow, Brian Tee...
Film américain. Genre : Action, Policier
Durée : 1h 44min. Année de production : 2005
Titre original : The Fast and the Furious : Tokyo Drift



Synopsis:
Sean Boswell est un risque-tout à qui sa passion immodérée des voitures de sport trafiquées a déjà attiré de sérieux ennuis avec la police californienne. Condamné après un accident, sa seule alternative à la prison est d'accepter la tutelle de son père, militaire de carrière basé à Tokyo.
Gaijin (étranger) dans la ville la plus moderne et la plus sexy du monde, le jeune homme se sent plus exclu que jamais jusqu'au jour où un nouveau copain, Twinkie, lui fait découvrir l'univers secret du drifting - le nec plus ultra des rodéos urbains. Un sport clandestin où l'audace, l'élégance et la fluidité de la conduite sont encore plus appréciées
que la simple vitesse.
Sean est immédiatement accroché : son style de vie rebelle a trouvé sa parfaite expression
dans le drift, ses périlleuses transgressions, son défi permanent aux lois de la physique...

Mon Avis:
Et encore un navet de plus ? Bon ok, je vous l'accorde Fast & Furious premier du non n'était pas une bouse galactique (quoi que...). Pour le deuxième opus je ne m'avancerai pas autant quand au troisième intitulé Tokyo Drift...? Et bien, en matière de film, de scénario est d'acteur, c'est une belle merde! Pourquoi belle, parce-que mine de rien ces courses de drift sont assez démante et que... et que voilà c'est tout. D'autant plus que ces scènes en question sont filmés dans tous les sens et montées au achoir épiléptique, on à du mal à suivre l'action! Bref, ce film n'a que d'interêt que ces quelques passages de bagnole à fond la caisse, pour le reste oublié vos neuronnes et tout sens artistique cinématographique.
Qui c'est qui râle encore sur les suites plus nul les unes que les autres?
Vous n'êtes pas tentez pas l'éxpérience... Ok, je vous soutiens moralement et je vous préscrit de l'évitez.

Mais si vous êtes mordu de Tunning X blast stop cars scratch fire, vous allez sans doute en raffoler.

PS: Je crois que le seul truc que j'ai aimé c'est le "private joke" à la fin avec une sorte de caméo d'un certain Vin D.... (mais chute, je n'en dis pas plus, je risque de vous dévoilé le seul élément succéptible de vous captiver l'éspace d'une fraction de seconde.)

Publié dans Bobine 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article