Le Parfum - Tom Tykwer - 04/10/06

Publié le par UniqueMan

Le Parfum : histoire d'un meurtrier

Date de sortie : 04 Octobre 2006
Réalisé par Tom Tykwer
Avec Ben Whishaw, Dustin Hoffman, Alan Rickman...
Film allemand, français, espagnol.
Genre : Drame, Thriller
Durée : 2h 27min.
Année de production : 2005
Des images ou des idées peuvent choquer
Titre original : Das Parfum - Die Geschichte eines Mörders



Synopsis
Jean-Baptiste Grenouille naît en 1744. Enfant solitaire, malade, il devient un jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat.
Grenouille n'a pas d'autre passion que celle des odeurs, et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé. Survivant misérablement, il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Il découvre alors les techniques
et les secrets de la fabrication des parfums. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément tous ceux qui croiseraient son sillage.
Dans sa recherche d'ingrédients, Grenouille est irrésistiblement attiré par le parfum naturel des jeunes filles. Il va aller jusqu'à en tuer beaucoup pour leur voler leur odeur...


Chronique

Un parfum sans odeur, pas mauvais pour autant.

L'adaptation d'un bouquin n'est pas toujours facile, surtout quand l'auteur s'appel Patrick Süskind. Le résultat est surprenant. Au lieu de trouver ce tueur abominable, le film se place plutôt de son côté et le spéctateur à presque envie qu'il tue pour terminer son "oeuvre". Ce film est donc assez étrange de ce côté là. Le problème est que le spectateur est complétement détaché de cette histoire. La voix off est très (trop?) présente et le jeu du comédien tout en retenu avec très peu d'éxpréssion nous laissent sur la touche. Et les derniers instants du film viennent nous achever tellement ils sont surréalistes! C'est vraiment dommage car il y'a un potentiel énorme et certaines scènes sont très réussit (la création de parfum, les meurtres...) Mais ce surplus de musique et d'effet spéciaux rendent Le Parfum sans saveur. Une belle tentative aséptisée par la machine hollywood.

Publié dans Bobine 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article