Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Spin - Jamin Winans

Publié le par UniqueMan



L
e samedi c'est court-métrage! Pourquoi? parce-que je ne me vois pas écrire une nouvelle critique de nanar tout de suite, ça m'a épuisé moi! Et puis, même ci ce n'est pas un truc nouveau, tout chaud qui renifle bon le cacao le court-métrage que je vous propose de découvrire ou redécouvrire est tout simplement brillantissime! Du talent et une idée très chouette.

Voici donc sans plus attendre Spin de Jamin Winans qui est un réalisateur fort talentueux de court-métrage! Vous pouvez voir de ce même bonhomme 11:59 et le trailer de son dernier intitulé Ink sur sont site web en cliquant ici même. Moi je n'ai rien vu de tout ça car j'suis malheureusement loin d'être anglophone et sa me gonfle de piger la moitié des trucs. Mais heureusement pour vous et surtout pour moi, SPIN ne comporte aucun dialogue!

Allez, make some noise comme dirait ce bon vieu Johnny Mike.

Enjoy!


Publié dans Webdécouverte

Partager cet article
Repost0

Alien VS Alien - C. Roma - Direct To DVD !

Publié le par UniqueMan

Alien VS Alien, chronique d'un super nanar !

Vous croyez avoir touché le fond? Dites vous bien qu'il y'a toujours pire !

Alien VS Alien (ou Showdown at Area 51 pour nos amis de l'ouest) possède un enrobage plutôt intriguant et alléchant ! La jaquette dvd a fière allure (non?) et sa tagline est accrocheuse "Leur champ de Bataille, la terre".

Le pitch:
Deux Aliens qui mènent une bataille sans merci s'écrasent sur terre et continuent à lutter pour la sauvegarde ou la destruction de la planète.

Jusqu'ici, avant de mettre le dvd dans le lecteur, on est encore plein d'éspoir et on se dit que ça va être sympa. Mais finalement pas du tout (ou alors pour d'autres raisons). !

Premier indice qui ma fait lacher un "ah ouais, putain, quand même" c'est le logo (magnifique) de Nu Image qui introduit ce chef-d'oeuvre. Alors Nu Image pour ceux qui ne sont pas des éxtrémistes cascadeurs du cinéma comme moi, ce n'est pas un truc de naturiste de l'audiovisuel, c'est une société de production américaine qui fait des "films" avec des budgets très réduits et qui sort des trucs assez infâmes (mais parfois assez poilant) comme la série des Shark-Attack (que j'ai évoqué dernièrement) ainsi qu'une belle série de machintrucbiduleMAN comme (SnakeMan, MosquitoMan etc.) mais je vais vous épargner toute la liste je crois que vous avez compris le concept.

null

A
près, plus besoin d'indice, même si les premières images laissent présager un truc sympa (un générique dans l'éspace avec des planètes whoua!). Là je vois passer deux vaisseux en 3D moche, aïe! C'est mal barré! On se retrouve dans une sorte de base militaire qui ressemble à rien avec des personnages qui racontent des trucs mais qu'on s'en fou totalement dès qu'ils ouvrent la bouche. En suite le film essaye d'intérésser son spéctateur avec une pseudo histoire entre deux frangins mais qui n'a vraiment aucun interêt non plus. Heureusement, les deux Aliens débarquent très vite dans un crash d'un beauté éblouissante! Et là, un mec en combinaison de moto sort de son truc en 3D moche (encore plus en gros plan). Qu'est ce que c'est ça? Mad Max de l'éspace? Vraiment, la classe (n'importe quoi). Le deuxième, lui, ressemble vraiment à tout sauf à un extraterrestre! Après il y'a des fusillades avec des militaires avec des mitraillettes en plastique et encore beaucoup d'FX moche avec les aliens et là PAF, un mec se fait découper le bras, sublime effet gore complétement grotesque et raté mais faudra pas venir râler car c'est le seul du film. Je craque, c'est quand même beaucoup trop, les acteurs jouent comme des bites en slip, le visuel est vraiment too much et le scénario tient sur une cacahuète.

Mais je prends mon courage à deux mains (je sais pas pourquoi d'ailleurs) et je décide de regarder jusqu'au bout, et finalement, je me suis bidonné (mais c'est les nerfs). Le seul est unique rictus de l'acteur qui joue l'Alien black, oui parce-que un Alien sans son casque c'est un noir (le seul du film) avec des tatouages tribales et des lentilles jaunes, et bien lui, cette acteur, devrait remporter une palme d'or ou quelque chose! Il fait un seul mouvement du visage quand il est pas content, euh non, en colère... enfin, je sais pas trop ce que ça veut dire mais c'est beau. Les Effets sont tellement cheap aussi, la vache, c'est presque flippant! Le décors de fin donne l'impréssion d'être tourné dans un truc d'attraction de fête forraine, il y'a des dinosaures en plastiques à certains endroits, mais quoi? qu'est ce que quoi? C'est impossible de rendre le truc crédible avec ça.



U
n autre truc et après je vous laisse regarder Alien VS Alien (ou pas), il y'a une cascade de fin qui m'a bien fait rire, genre, c'est une grosse explosion et les deux "héros" sautent au ralentit (pour ? pour être plus en l'aire quand sa explose car c'est plus rigolo, je sais pas quoi, mais y'a ça dans tous les films lol), l'actrice se mange bien la face contre le sol en retombant. Je sais c'est mal de rire du malheure des autres, surtout que le tournage devait pas être super éclatant (allez savoir?). Mais ça vaut un beau vidéo gag.

Enfin bon, je me suis mélangé tout seul dans ma critique, j'étais en train de parler de l'histoire à un moment non? Bon bien de toute façon elle est nulle. Y'a une histoire de truc lumineux à mettre dans un bidule (l'endroit avec des dinosaures en plastiques) pour sauver ou détruire la planète et on sait pas trop de quoi comment mais bon. Y'a aussi une horde de vaisseaux moches en 3D qui attends au dessus de la terre, j'ai pas bien saisis pourquoi, mais franchement je ne suis plus à ça prêt. Ah et si, y'a vaguement un pseudo interêt à un moment, a savoir qui est le gentil ou le méchant extraterrestre, car oui bien sûr y'en a un qui veut sauver la planète et l'autre non et bah à un moment paf, l'autre dit, non, c'est lui le méchant il veut vous détruire ah ah ah bande de con. Mais du coup c'est pas drôle parce-qu'on en a rien à faire non plus et que de toute façon aucun des deux ne sert à quelque chose.





Pour résumé (ah enfin) je dirais que ce "film" est un fulgurant nanar complétement Z tellement les FX sont affreux qui n'a d'interêt que si vous le regarder au millième degrès pendant une soirée pizza entre pote. De toute façon, dès qu'il y'a un VS dans le titre c'est mal barré! Pour rester dans le sujet Alien Versus Predator 1&2 sont pourtant des sombres merde mais ce Alien VS Alien est encore dans une autre dimension bien pire que seul Nu Image ose s'y avanturer ! Mais bon c'est de la merde assumée et moi, ça me fait rire!

Enjoy !

PS: Qu'est ce que je pouvais rêver de mieux pour un soir d'anniversaire seul sur mon matelat mousse?

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

24

Publié le par UniqueMan



24 City de Jia Zhang Ke, bien que ce nom me parle car j'ai l'éspace d'un temps pas mal bouquiné les Cahiers du Cinéma mais je n'ai pas vu ce film!

24 Mesures, un drame de Jalil Lespert que quoi hein? euh ouais, vive benoit magimel et pas vu ce truc.

24.... heures d'amour, Hour Party  People, heures de la vie d'une femme, heures sur 24, heures de la vie d'un clown, images de la vie à la mort... autant de titre pour autant de films que je n'ai pas vus! C'est dingue, je dois avoir un truc qui passe pas avec le 24. Ah si, Jack Bauer que j'ai quand même réussit à suivre tout au long de ses 7 saisons! Sacré JackHit the road jack and don't you come back, no more, no more, no more, no more!

Tout ça pour en venir où bordel? Parce-que, qu'est ce que vous en avez à cirer d'une rétrospective des films avec 24 dans le titre ou comme sujet ou quoi ou qu'est?

Et bien, en fait, il se trouve que, malencontreusement aujourd'hui, je me retrouve à avoir 24 piges! 24 battons, 24 bougies en flammes de chez fire! Et c'est tout.

Et oui, je sais, j'ai vraiment du mal à dire les choses simplement.

pS: pendant que je suis de plein pied dans l'étalage de ma vie sur internet, sachez aussi que mon projet de court-métrage Thief Of Drummer reprend du poil, que le père noël ce n'est pas encore pour maintenant, que les zombies sont toujours d'actualités (même si vous en avez pas vu la couleur) et que j'écris cette "article" en calçon à 4 heures du mat' et que demain (vendredi) je suis en RTT et qu'aujourd'hui je vais passer mon anniversaire au boulot et ça c'est vraiment trop la teuf !

Publié dans Mr. Blog

Partager cet article
Repost0

The Informers - Gregor Jordan

Publié le par UniqueMan

The Informers Je le fais pas vraiment exprès mais à chaque fois que j'en envie de prendre mon clavier pour taper un "article" sur un film, c'est pour un truc chelou. En même temps est-il utile d'alimenter d'un trois-cent millièmes messages des films comme Harry Potter, Transformers où je ne sais quoi?  N'est-il pas plus intéréssant d'essayé de chercher le cinéma plutôt que le subir en masse?  Oui, désolé, je m'enflamme un peu pardon.

Il est donc question ici de The Informers de Gregor Jordan! Mais qui est donc ce Greg ? Et bien moi j'en sais trop rien car j'ai rien vu des ses autres productions (. En tout cas après un bref passage par allociné, j'ai l'impréssion que le bonhomme à une certaine poisse ou qu'il fait que des films très mauvais car ses précédents ne sont pas sortient au cinéma (tout comme celui-ci d'ailleurs) alors que pourtant il y'avait un sacré casting, Heath Ledger, Joaquin Phoenix, Anna Paquin, Ed Harris etc.  Etrange !

D'ailleurs le casting de The Informers est lui aussi plutôt impréssionant, Billy Bob Thornton, Kim Basinger!!, Brandon Routh (Superman Returns) et Mickey Rourke, entre autres!

 Mickey Rourke, Gregor Jordan dans The Informers (Photo)

L'histoire? pfiouowa, j'en sais plus trop rien, en fait ce sont plusieurs tranches de vie avec plusieurs personnages qui ne se rejoignent pas tellement sauf dans leurs décadence! Je crois que c'est tiré d'un bouquin que je n'ai bien sûr pas lu car lire c'est fatiguant (?¿).  Vous pourrez trouver sur le web ce pitch suivant: " A Los Angeles en 1983, chroniques des vies d'une star du rock , d'un vampire et d'autres personnages dont la morale est mise en danger par le sexe, la drogue et la violence " . C'est d'ailleurs ce pitch assez alléchant (et l'affiche!) qui ma poussé à voir le film, mais finalement vous pouvez oublié l'histoire sur le vampire qui est exclue du film et qui donne visiblement quelques incohérences avec la fin. En parlant de la fin c'est une belle eau de boudin même si ça ne se dit pas.

Alors quoi?
Alors The Informers nous montre effectivement plusieurs séquence de vie plus ou moins intéréssantes mais malheureusement jamais intriguantes! Il n'y'a pas tellement de point de départ, ni d'arrivé et les histoires patauges dans la mélasse. Après c'est toujours "marrant" de voir des "vieux" acteurs qui malgré le flottement total du film s'en sortent plutôt bien. Alors oui, être une star du rock (sous drogue), une famille de bourge (sous drogue), un petit caïd (sous drogue) et un vampire (sous drogue, enfin ça j'en sais rien, y'a pas de vampire je vous dit!) c'est pas facile, c'est trop compliqué et en plus on est pas bien tellement qu'on est mal. Mais qu'est ce que ce film veut nous raconter bordel?

 Gregor Jordan dans The Informers (Photo)

Alors après, étrangement, j'ai quand même apprécié ce film, c'est un truc d'ambiance, et l'ambiance et assez réussit, mais bon, c'est vraiment si vous avez rien à foutre de votre temps parce-que c'est franchement pas très intéréssant.

Enjoy !

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

Jazhop - Outro !

Publié le par UniqueMan



Saperlipopette, j'ai complétement oublié de terminer mon album Jazhop sur ce blog!  En même temps, y'a pas eu beaucoup de réaction non plus hein, donc j'imagine que ça vous a pas trop manqué, bande de sauvage que vous êtes. M'enfin bon, je me dois quand même de mettre cette cloture d'album en ligne subtilement intitulé Outro Avec en plus une petite chanson cachée de derrière les fagots! Car oui je garde cette idée pourris de chanson cachée je trouve ça cool.

Outro est donc une sorte de remix de la plupart des samples utilisés dans l'album (comme dans l'intro et les interludes), pour faire une sorte de final, un solo de batterie à fond en cassant des guitares et en se roulant par terre. Ouais, moi, j'suis trop rock n'roll !

Ecouter en streaming ou télécharger l'Outro en cliquant sur cette phrase.

Pour ceux qui débarquent vous pouvez cliquez ici pour écouter ou télécharger l'album entier !!! C'est gratuit, c'est frais, c'est old-school-hip-jazz-hop-funk-reggae-daube. Il est beau mon poisson, il est beau...

Bonne écoute,

Enjoy !

Publié dans Mes Sons

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>