Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

critique sur un film

Home - Ursula Meier - 29/08/2008

Publié le par UniqueMan

Home Home, film à ne pas confondre donc avec celui de Bertrand, enfin YannArthus comme vous voulez. Même si finalement il y'a quand même un leger rapport.

Ah oui pardon, si je ne vous dis pas quoi, ça n'avance pas à grand chose... Le rapport c'est que ce film est un brin écolo... et qui dit écolo dit vive la planète, vive Bertrand, allez les verts, St-Etienne et tout ça. Mais bon ce n'est qu'une petite trame de fond pour brosser le portrait d'une famille de fou dans une maison de fou... la vie c'est fou!

Home est, il faut le dire, une sorte d'ofni (objet filmique non-indentifié) qui pourra sans doute rebuter certains... même si je n'en suis pas si certain car c'est certainement une certitude que d'être certain de certifier que certains n'aimeront pas. quoi?

Quoi, qu'est ce que raconte ce film alors, ce n'est pas juste pas le même film que ce docu en HD de Bertrand. Bordel, on s'en fou de Yann, il n'a rien à faire ici. Allez sort, bouge, move, get up.

Home raconte donc l'histoire d'une famille qui vie dans une maison (jusqu'ici déjà, j'imagine que vous avez des palpitations de suspens incroyable) à la campagne juste au bord d'une autoroute hors-service jusqu'a que quelqu'un barre le hors de service tout en y ajoutant en devant. Ce qui nous donne, mesdames, messieurs, sous vos yeux ébahis: EN SERVICE. Là commence une incroyable suite que vous aurez l'occasion de voir en regardant ce film.

 Isabelle Huppert, Ursula Meier dans Home (Photo)

Résutat des courses? même si je détéste cette éxpréssion car j'ai du mal avec l'ésprit de compétition, le plus fort, le plus beau, le plus grand, la plus grosse....

J'ai beaucoup aimé ce Home! Qui à travers cette famille bien dingue du ciboulot, nous renvois dans la tête le malaise ambient qui règne dans notre société d'abrutit finit. Ce ne sont pas les personnages eux-même mais leurs actions, leurs situations qui sont ridicules, étranges, bizarres alors que ce sont des choses que nous faisons sans s'en rendre compte! Oyé, oyé braves gens, vous êtes que des moutons et des têtes de cons! paf PAF PAF fait le bruit de ma main me claquant le visage.

Pourquoi je n'arrive pas à faire une critique normale et efficace avec deux jeux de mots débiles et une note où des étoiles pour finir? Dieu? M'entends-tu?

J'ai tendance à exagérer les choses quand je les aiment... mais je vais essayé de terminer cette "critique" laborieuse (une fois n'est pas coutûme)...

Home est un bon film, qui nous raconte donc l'histoire de cette famille au bord de cette autoroute. Les personnages sont géniaux, ils ont tous un caractère bien trempé et surtout ils sont superbement interprété! Isabelle Hupert et Oliver Gourment sont incroyables... et le petit gosse est vraiment épatant. C'est très touchant, très surréaliste (ces paysages de campagne et cette longue autoroute sont incroyables). Le final est presque apocalyptique c'est assez hallucinant. Le petit point noir quand même, il en faut, c'est que ça tourne un peu trop en rond pour n'aboutir finalement à pas grand chose ce qui donne un côté frustrant. Mais avec le recule je me dis que bien comme ça.

 Isabelle Huppert, Kacey Mottet, Madeleine Budd, Ursula Meier dans Home (Photo)

Un film à découvrir! Attention quand même, c'est assez bizarre et tarré et en plus c'est suisse-belge... même si ça n'a pas tellement de rapport.

Enjoy !

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

Home - Yann Arthus-Bertrand - 05/06/2009

Publié le par UniqueMan

Home Home est un film qu'il faut voir! Il faut le voir déjà parce-que les images sont magnifiques et le mot est faible! Parce-que vous êtes forcément concerné (même si vous êtes un punk nihiliste) par le message du film. Au moins un soupçon de minimum. Non? Vous vous en foutez tous de la planète? Oui bon. On finira tous en enfer et les morts reviendront sur terre de toute façon donc...

Il faut voir ce film aussi, parce-que vous pouvez le voir gratuitement! Et voir un film gratuitement et surtout légalement sur internet est une chose rare et assez inédite et opportuniste après le passage de notre belle lois Hadopi adorée...

Vous pouvez le voir directement en streaming sur le site officiel ainsi que sur youtube... ce qui revient au même car le site accueil le lecteur sur sa page. LE LIEN (Il faudra quand même une bonne connexion pour voir le film en HD sans saccades)

Vous pouvez le voir en achetant le DVD pour la modique somme de 5€ car oui, il est possible d'acheter un film et même sur internet! Bande de pirates dégénérés! Pour cela, vous n'avez que l'embarra du choix...

Vous pouvez le voir dans les salles obscures car le film est actuellement à l'affiche dans 183 cinémas et avec un peu de chance encore quelques salles dans les prochaines semaines.

Vous avez peut-être déjà vu ce film qui était diffusé sur France2 (le 5 Juin) ainsi que sur pas mal de lieu public partout dans le monde! unbelievable !


 Yann Arthus-Bertrand dans Home (Photo)

- Oui mais sincérement est-ce que c'est bien?

- Et bien j'en sais foutrement rien car je n'ai pas vu le film car c'est trop facile à voir, moi, je ne regarde que les films Bis/Z qui sorte en DVD chez BACH FILMS et les films d'auteurs underground suédois!


- C'était bien la peine de faire un article sur Home alors si c'est pour ne pas en parler! Tête de noeud!

- Oui et bien merde, je trouve que la démarche est vraiment chouette sympa symbolique et un peu utopique et je trouve ça intéréssant et je veux le faire partager avec les lecteurs de mon blog car je les aiment et de toute façon je finirai par le voir et revenir plus en détails sur l'interêt de la chose!


- C'est beau...


Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

Le Sens de la vie pour 9,99$ - Tatia Rosenthal - 29/04/2009

Publié le par UniqueMan

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/69/97/18/19082285.jpgNe pas confondre avec Le Sens de la Vie des Monty Python, ni avec 99F de Jan Kounen... Quoi que  finalement le sujet de ces trois films n'est pas si éloigné que ça. Sauf qu'ici c'est dans un monde de pâte à modeler que l'action se déroule.

Je devrais "normalement" vous parler de l'animation car c'est "souvent" ce que l'on veut savoir sur film d'anim' mais bien qu'assez admirable (pour son faible budget et ses 40semaines de "tournage") ce n'est pas ce qui ma le plus marqué. Je pense même que j'aurai bien aimé le voir avec des acteurs en chair et en os! Car ce qui est intéréssant finalement c'est ce qui se déroule dans l'histoire, avec les personnages etc. Bon après comme d'habitude je divague et je me prends la tête (pour rien?). Car finalement la forme importe t-elle? Le film, les images ne sont qu'un moyen de "transmission" non? Non! Je ne crois pas! Je ne sais pas, mais même si le "message" est absent, c'est quand même agréable à regarder et ça devient donc "juste" une oeuvre que l'on contemple sans trop savoir comment la déchiffrer car il y'a forcément une minuscule pensée derrière! On ne fabrique pas avec du rien ni du vide! Mais quel interêt au cinéma? Quel est notre utilité, quel est le sens de la vie?

 Tatia Rosenthal dans Le Sens de la vie pour 9.99$ (Photo)


Sauce samouraï et Arizona, qui suis-je? De quoi? Quel est le sujet? ah oui...
Le Sens de la vie pour 9,99$ de Tatia Rosenthal est un film d'animation assez chouette et rigolo mais étrangement a la fin de la projection j'ai trouvé ça très dramatique et déprimant alors que c'est souvent l'effet inverse qu'il provoque. Sans vous dévoiler le dernier acte, ce film nous donne une petite claque ravigorante pour mordre la vie à pleine dents.

J'arrête de tourner autour du pot! Cette "critique" est vraiment laborieuse (comme toute mes critiques?)! le sujet, le sujet, le sujet ! Finalement qu'est ce que raconte ce bidule, c'est ça qui est intéréssant non?

 Tatia Rosenthal dans Le Sens de la vie pour 9.99$ (Photo)


Le Sens de la Vie pour 9,99$ raconte l'histoire de plusieurs "tranches de vie" qui se croisent et s'entremèlent. Les personnages sont tous aussi paumés les uns que les autres et ils essayent d'avancer comme ils le peuvent et comme ils pensent que cela est "juste". Même si le ton du film est assez "comique", les situations sont souvent pathétiques. En fait, je n'arrive pas à me défaire d'une des "histoires" que je trouve assez horrible! Une histoire qui pourrait être un court-métrage de David Cronenberg tellement le final est glauque. C'est un personnage qui tombe amoureux d'une top-modèle et qui par amour va se transformer petit à petit. Mais bref! Ce film est un joyeux bric-à-brac de scènes improbables, de questionnements sur les choix de la vie, quel sens choisir etc. Bien inocent est celui qui croit qu'un livre avec une belle brochure qui coûte 9,99$ lui dévoilera la vérité sur le sens la vie!

Le Sens de la Vie pour 9,99$ est un film que j'ai beaucoup aimé car les "moments de vie" des personnages du film sont vraiment atypiques et intelligents. Il y'a un petit côté "intello" qui pourra peut-être rebuter certains alors que d'autres trouveront ça trop léger. J'ai l'impréssion que c'est un juste milieu pour rester ouvert à tous. Même si j'adore quand une "oeuvre" est radicale il me semble qu'ici ce serait déplacé. C'est donc pour moi, un film réussit, très beau, rigolo et un peu déprimant et même si l'animation n'est pas une grande qualitée, il y'a quand même des moments très chouettes!

 Tatia Rosenthal dans Le Sens de la vie pour 9.99$ (Photo)


Le début du film est très inspiré d'un ancien court-métrage de Tatia Rosenthal - A Buck's Worth que vous pouvez visionner ci-dessous! C'est même l'exacte réplique en fait, avec une animation plus soignée dans le long!

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

Gamebox 1.0 - DirectToDVD2009

Publié le par UniqueMan

nullCe n'est pas parce-que je suis dans une sombre période avec des corbeaux dans ma tête et des sorcières unijambistes dans mes rêves que je vais arrêter ma quête dans le monde du cinéma. Parce-que OUI, je crois que je suis dingue, bien siphonné du bulbe mais je supporte pas les trucs normaux et d'avancer tête dans le cul dans la vie sans jamais voir plus loin que le bout de ses yeux. Après quand on s'oriente seul, les découvertes ne sont pas forcément heureuses à tous les coups. Un peu comme ce cette rencontre fumeuse avec Gamebox 1.0

Pourtant, il y'a toujours quelque chose de bien dans le mauvais! Enfin il y'a mauvais, genre grosse daube hollywoodienne... genre Transporteur 3! Pour cet exemple bien nazouille de chez nazeproductionmaisavecpleind'argent ce qui est "bien" et TRES difficile à cerner. Je ne vois qu'une leçon des trucs à ne pas faire dans un scénario et dans un montage. Du coup pour celui qui ne veut pas faire de film, ni qui s'intérésse au cinéma... c'est juste du temps dans le vent avec de la musique et des explosions.

Oui bon, je veux juste en venir au fait qu'un film comme Gamebox 1.0 (malgré sa nullité apparente) nous offre un gros délire! Bah ouais ce n'est pas tous les jours que l'on voit des mecs mal incrusté dans un jeu vidéo des années 90 si? Aussi moche et à fond pendant la durée d'un film? A ce niveau, je trouve ça très fort. Voir même assez génialissime. Le seul hic c'est que je ne suis pas vraiment sûr que les auteurs se prènnent en dérision car il y'a un ton très sérieux tout au long du film qui fait presque froid dans le dos tellement c'est kitchissime et bien pourris des pieds avec sa belle morale en bois !

Puis bon, il parle même d'ExistenZ et Vidéodrome, mais alors pourquoi? Parce-qu'ils sont vraiment convaincu d'avoir un message de fou à faire passer? Oui, je dis depuis le début LES auteurs parce-qu'ils sont quatre à la réalisation car il faut au moins ça pour accoucher d'un film aussi géant! (David Hillenbrand, Scott Hillenbrand, John Travers et Dave O'Brien).

Je vais vous épargner l'histoire, je vous laisse avec la bande annonce magique qui vous donnera sans doute l'eau à la bouche pour acheter ce magnifique dvd.

 




nullEn tout cas, ce truc est mauvais des pieds à la tête! Les acteurs, les dialogues, les effets spéciaux, le scénario, la morale, le montage, l'image, le son, rien n'est bon! Donc soit nous avons face à nous un film culte de dérision, soit c'est fait avec sérieux et ça commence à être sur un niveau que très peu de film peuvent prétendre atteindre! Je préfère la première option parce-qu'en tout cas, j'ai trouvé ça bien tordant!

J'adore le début du film aussi qui sous-titre "Une semaine avant" doublé d'une voix-off très sérieuse comme  si c'était marqué "3siècles plus tôt""dans une autre galaxie" alors qu'il ne se passe rien et que ça n'apporte bien évidemment rien au film.

Ce qui est dommage pour nous, c'est que nous devons déboursser des € pour ce dvd alors qu'aux Etats-Unis vous pouvez le visionner directement sur internet sans payer un $ !  Ah que c'est beau l'Amérique, les cowboys, hollywood, les chutes du colorado, Obama et Gamebox 1.0 en libre visionnage sur internet (cliquez ici si étazuniens vous êtes).

Je ne sais pas si le dvd pourrait se vendre en dvd si il avait gardé son affiche d'origine (a droite >>>)! Très flippant! J'éspère que celui qui à fait les FX n'a pas trop de mal à dormir.

Le cinéma n'a pas finit de me surprendre! (heureusement!).


Wanna play ?

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

The Broken - Sean Ellis - 26/11/2008

Publié le par UniqueMan

The Broken Je vais commencer franchement, The Broken n'est pas une réussite et je suis assez déçu... ou pas. Faut-il forcément cracher dessus et dire que tout est pourris? Moi, je vous dis non avec un N comme Nicolas et je vous inonde d'une critique en larme de chat.

J'aime beaucoup Sean Ellis, ces photos sont très sympa (oui parce-qu'il est photographe au départ). Puis bon Cashback (son premier film) était très chouette, une bonne idée et une image superbe avec quelques plans vraiment incroyable!

Pour la petite histoire, Cashback était au départ un "simple" court-métrage d'une vingtaine de minute. Et comme les rencontres avec le public et les festivals se sont très bien passées il a décidé de l'allonger pour en faire un long. Du coup, même si ça part d'une bonne intention, le reste du film est un peu réchauffé et finalement n'a pas autant de style que le court car c'est la seule est même idée qui est un soupçon plus appronfondit.

Je vous raconte ça parce-que The Broken me fait un peu le même effet. L'effet d'une bonne idée étirée jusqu'a plus soif et là beaucoup plus encore qu'avec Cashback. Parce-qu'en gros il y'a une idée plutôt bonne (même si elle n'est pas nouvelle) et le reste c'est un peu du remplissage, une éspèce d'ambiance faite de gros cliché de film d'horreur et suspens. Sean Ellis essaye de fabriquer une ambiance mais qu'avec du vide. Et le rien est très vite ennuyant surtout quand le rythme est lent et contemplatif.

The Broken - Richard Jenkins

Je ne vais pas vous parler du scénario parce-qu'il se résume très (trop) rapidement et que je ne voudrais pas vous gâcher l'intrigue si jamais vous avez l'intention de le regarder.

Car OUI avec un petit o comme ornithorynque, malgré le "mal" que j'en dis, j'ai bien aimé ce film. Je me suis laissé porter par cette ambiance très froide et austère. Puis forcément comme Mr. Ellis aime les belles images, c'est assez agréable à regarder même si finalement le style visuel est très inégale. Mais le tout à une certaine classe.

Du coup?
The Broken est un film très austère et contemplatif que peu de spéctateur auront le courage de regarder jusqu'au bout (je pense). Mais si vous si vous n'êtes pas trop rétisant peut-être que ce film saura vous séduire.

The Broken - Lena Headey

Publié dans Critique sur un film

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>